Nouveau coup dur pour Macron : la circulaire Castaner est morte et a été remplacée par une autre

0
479

La circulaire Castaner a finalement été modifiée. Désormais, elle ne préconise le nuançage politique que dans les communes de 3 500 habitants et plus et les résultats des communes de 9 000 habitants seront bien comptabilisés dans les résultats nationaux, contrairement à ce qui avait été proposé par la première circulaire

Castaner a capitulé. Après moult réactions à la suite de la circulaire Castaner en vue des élections municipales de mars prochain, le ministre de l’Intérieur a finalement décidé de revoir sa copie. Désormais, seules les communes de 3 500 habitants et plus se verront attribuer de nuances politiques par les maires et les communes de 9 000 habitants seront bien pris en comptes dans les résultats nationaux.

Ainsi, dans le nouveau communiqué qui a été publié ce mardi, on pouvait lire : « à l’occasion des élections municipales et communautaires des 15 et 22 mars 2020, vous attribuerez une nuance politique, à la suite de l’enregistrement des candidatures, à chaque liste ainsi qu’à chaque candidat de chaque liste dans les communes de 3 500 habitants et plus et dans toutes les communes chefs-lieux d’arrondissement (quelle que soit leur population) ».

« Un virage à 180 degrés »

Ce virage à 180 degrés intervient après la polémique provoquée par la circulaire que l’opposition considère comme une manœuvre de la LREM pour déguiser la défaite du parti aux municipales. La circulaire avait été immédiatement attaquée en justice par des élus de droite avant d’être sévèrement critiquée par l’association des maires de France.

En effet, dans un communiqué publié ce 22 janvier, l’association des maires n’a pas mâché ses mots. « Dans la circulaire de 2020 qui n’a été présentée ni communiquée aux associations d’élus, le gouvernement a introduit les modifications, qui n’étaient pas demandées par l’AMF et dont les conséquences suscitent des interrogations légitimes sur la sincérité de l’analyse des résultats », pouvait-on lire. Une semaine plus tard, la circulaire a été suspendue par le Conseil d’Etat.

Face au tollé général, Castaner a donc décidé de capituler pour éviter que la situation ne dégénère en pleine crise politico-sociale en France. Un coup dur pour la Macronie après l’exclusion de Cédric Villani et la dégringolade de Benjamin Griveaux qui peine à convaincre les Parisiens.

Pour lire le nouveau communiqué dans sa version originale, cliquez ici : Circulaire Castaner