Obligation vaccinale en France : les sanctions tombent : en 24heures, 3 000 soignants ont été suspendus

24 heures après l’obligation vaccinale des soignants, 3 000 suspensions ont déjà été signifiées, a constaté Olivier Véran, ministre de la Santé, lors de son passage sur le plateau de RTL ce jeudi matin

Les sanctions commencent à tomber. Quelques heures après l’entrée en vigueur de la vaccination obligatoire chez les soignants en France, le gouvernement a déjà commencé à punir les réfractaires qui refusent catégoriquement de se faire immuniser. 24 heures après l’entrée en vigueur de la loi, les dégâts sont déjà considérables.

Et c’est le ministre de la santé qui le dit. En effet, lors de son passage sur le plateau de RTL ce 16 septembre, le ministre a tenu à se prononcer sur la question des suspensions. Sur ce point précis, il présente des chiffres qui sont déjà très importants. 3000 suspensions ont déjà été signifiées.

“Il y a eu hier quelque 3 000 suspensions qui ont été signifiées à du personnel des établissements de santé ou médicaux sociaux qui n’étaient pas encore rentrés dans un parcours de vaccination. Nous parlons d’un public de 2,7 millions de salariés”, a-t-il fait savoir.

Concernant les démissions, Véran dira : “il y a quelques dizaines de démission à ce stade qui ont été recensés dans notre pays”