Opération com’ précampagne présidentielle : Macron va envoyer une deuxième statue de la Liberté aux Etats-Unis

Sou l’initiative de Philippe Etienne, conseiller d’Emmanuel Macron et actuel ambassadeur de la France aux Etats-Unis, la France va envoyer une deuxième statue de la Liberté aux Etats-Unis

Opération séduction ou énième subterfuge d’Emmanuel Macron d’inscrire son nom dans l’Histoire avant de quitter le pouvoir? La question se pose et les réponses arriveront un jour. En tout cas, ce qui est certain, c’est que le président français dont les relations avec Donald Trump se sont détériorées avant que celui ne perde le pouvoir veut rebâtir des relations plus fortes avec Joe Biden, nouveau locataire de la Maison Blanche.

Et pour y arriver, rien de tel que d’offrir au Pays de l’Oncle Sam un cadeau symbolique qui restera à jamais gravé dans les mémoires. C’est en tout cas le sentiment qui nous anime lorsqu’on a appris dans la presse ce 30 mai que la France va envoyer une deuxième statue de la Liberté aux Etats-Unis.

C’est l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue du JDD (Journal Du Dimanche). En effet, d’après cette source, la statue sera envoyée aux Etats-Unis le 7 juin. “Elle doit arriver à New York le 4 juillet, pour la fête nationale américaine, puis sera ensuite installée à Washington”, renseigne le JDD.

Le média précise : “cent trente-cinq ans après l’inauguration de la première sur une petite île au large de Manhattan, la seconde débarquera à New York le 4 juillet, pour la fête nationale américaine, puis sera véhiculée jusqu’à Washington où elle sera exposée dans les jardins de la résidence de l’ambassadeur de France. Notre 14-Juillet aura donc une nouvelle invitée au cœur de la démocratie américaine. Elle y restera dix ans, période du prêt consenti par le Conservatoire au Quai d’Orsay”.

L’objectif, selon le JDD, est de “rendre hommage à toutes celles et ceux qui ont permis, des deux côtés de l’Atlantique, l’édification de la statue de la Liberté et qui se sont battus pour ce qu’elle symbolise dans le monde entier”.  L’ombre d’Emmanuel Macron plane derrière ce projet très ambitieux. Car, l’initiative émane de Philippe Etienne, ancien conseiller d’Emmanuel Macron et actuel ambassadeur de la France aux Etats-Unis.