Paris : grâce un appel téléphonique de Sarkozy, les policiers interrompent une fête clandestine et récoltent 2 295 euros

0
331

Alertée en pleine nuit par Nicolas Sarkozy, la police parisienne a mis fin à une fête clandestine dans le XVIème arrondissement de Paris. 17 personnes ont été verbalisées. Sachant qu’une amende est fixée à 135 euros, les limiers ont alors récolté 2 295 euros

L’ancien président français, Nicolas Sarkozy, s’est-il transformé en espion à la solde de l’Etat? En tout cas, il vient de réussir une énorme prouesse qui fera certainement de lui la proche recrue de la police française en guerre contre les soirées clandestines qui pullulent dans la capitale.

En effet, d’après une information du journal Le Parisien obtenue par Lecourrier-du-soir.com, le média français révèle que les policiers sont intervenus dans une rue du 16ème arrondissement de Paris dans la nuit de mardi à mercredi. A l’intérieur du logement où vit l’ex président de la République qui les a appelés, ils découvrent une équipe qui produit une émission pour une chaîne de télévision câblée française.

“Il est 23 heures, l’ambiance de travail est encore studieuse, mais trop bruyante au goût des voisins de cette petite ruelle privée et cossue du XVIe arrondissement de Paris”, note Le Parisien qui ajoute qu’une personne présente dans les lieux sera verbalisée pour tapage nocturne. Les policiers, remerciés et félicités par Sarkozy, repartiront tranquillement.

Mais, aux alentours de 2H30 du matin, ils ont été contraints de revenir sur les lieux après avoir été recontactés par des voisins pour de nouvelles nuisances. “Cette fois, les occupants fêtent bruyamment la fin de leur tournage, avec un port de masque pour le moins disparate. Les agents invitent les intermittents à quitter les lieux. Mais ces derniers restent entre la porte d’entrée et la rue en narguant les effectifs”, rapporte Le Parisien.

A leur retour, les policiers verbaliseront 17 personnes pour non-port de masques et non-respect du couvre-feu.