Patrimoine des candidats à la présidentielle : Zemmour, poids lourd financier, a 2 millions d’euros de biens immobiliers

Le polémiste Eric Zemmour, poids lourd politique ou financier? Allez savoir!

L’homme fort de l’extrême-droite française qui vient d’obtenir le soutien de plusieurs proches de Marine Le Pen est loin d’être un simple idéologue. L’immense succès de ses livres ont fini par faire de lui l’un des hommes politiques les plus riches de France, comme l’indique sa déclaration de patrimoine.

En effet, ce 08 mars, la Hatvp.fr a publié la déclaration de patrimoine de tous les candidats à la présidentielle. Et le chef de file du parti Reconquête devenu, depuis plus de 5 ans, un véritable phénomène médiatique, occupe la deuxième place des candidats les plus fortunés, derrière Valérie Pécresse.

“Le candidat Reconquête! est propriétaire ou copropriétaire à Paris de cinq appartements allant de 27 à 165 m2, pour des montants de 176 400 à 1,8 million d’euros. Il lui reste quelque 633 000 euros à rembourser de quatre emprunts immobiliers”, renseigne France Info.

La source ajoute : “il possède aussi 90% du capital de la société d’édition Rubempré, pour une valeur de 1,5 million d’euros. L’ex-journaliste du Figaro en tire l’essentiel de ses revenus comme gérant ou écrivain”. Cette immense fortune lui permettra-t-il d’accéder au pouvoir?

Difficile pour l’heure de répondre à cette question. Mais, ce qui est sûr, c’est que le candidat du parti Reconquête qui a pulvérisé les chances de Marine Le Pen de remporter la présidentielle est entouré de richissimes banquiers d’affaires de Rothschild comme l’a déjà révélé une enquête de Radio France, relayée par France Info.

Mais, qui sont ces hommes, totalement à l’écart du monde médiatique et qui œuvrent dans l’ombre pour Zemmour? L’enquête de France Info avait permis de lever le voile sur cette affaire. Ainsi, selon la cellule d’investigation de Radio France, il y a Julien Madar. On en sait un peu plus sur son profil.

“C’est ce dernier (Julien Madat) qui a mis la boîte aux lettres à disposition de l’équipe d’Éric Zemmour. Âgé de 32 ans, il est le directeur général de Checkmyguest. Ancien banquier d’affaire chez Rothschild, où il s’était spécialisé dans la fusion-acquisition pendant son année de césure, il a d’abord étudié à l’université de Columbia, à New York. Après cela, il a créé une association d’investisseurs (club deal) avec un ami, également banquier chez Rothschild, avant de rejoindre Checkmyguest, une jeune pousse qu’il avait aidée il y a quelques années en levant 7 millions d’euros de fonds”, nous apprend France Info.

Julien Madar n’est pas le seul soutien de taille que compte Eric Zemmour. Dans l’enquête, un autre nom, jusqu’ici connu de personne, a surgi. Il s’agit Paul-Marie Coûteaux, ami de longue date du polémiste français et qui, se prononçant sur la campagne de l’ex chroniqueur de CNews, dira ceci : “je ne rentrerai pas dans les détails, mais rassurez-vous, il y a de l’argent !”

Mais, le poids lourd de la campagne de Zemmour a été identifiée par les enquêteurs. Il s’agit de Jonathan Nadler, banquier d’affaires qui a déjà travaillé pour la banque Rothschild avant de déposer ses valises chez JP Morgan. Sur ce, France Info confirme : “Julien Madar ne dément pas : ‘Jonathan Nadler gère la cellule économique. Je discute avec lui’”.