Pénicaud annonce 300 000 chômeurs de moins et 4 millions de CDI, mais beaucoup n’y croient pas

0
304

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé ce mercredi 14 août une baisse du taux de chômage en France, mais l’information n’arrive toujours pas à convaincre les Français qui sont nombreux à émettre des doutes

La confiance entre le gouvernement et le peuple est-elle définitivement rompue ? Cela semble bien être le cas. En effet, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé ce mercredi 14 août la baisse du chômage dans un communiqué publié sur son compte officiel twitter.

Dans le communiqué, la ministre fait état d’une baisse de 300 000 chômeurs depuis le début du quinquennat. « Au deuxième trimestre 2019, le taux de chômage a continué de baisser, en passant de 8,7% à 8,5%. Depuis le début du quinquennat, le nombre de chômeurs a diminué de 300 000 personnes. Le taux de chômage est passé de 9,6% à 8,5%, soit le plus bas depuis 10 ans ».

Et d’ajouter : « cette amélioration du chômage s’explique par l’amélioration de tous les indicateurs sur le marché du travail, qui reflète l’action résolue et cohérente du Gouvernement et notamment des transformations du code du travail, de l’apprentissage et de la formation professionnelle qui portent leurs fruits ».

« 4 millions de CDI »

Dans son communiqué, la ministre s’est félicitée de la création nette de 62 100 emplois dans le secteur privé au deuxième trimestre 2019. Parlant de ces créations, elle écrit : « ces créations d’emplois le sont de plus en plus sur des contrats stables. En 2018, pour la première fois dans l’histoire de notre pays, plus de 4 millions de personnes ont été embauchées en CDI ».

Toutefois, la nouvelle de la baisse du chômage ne convainc pas les Français qui, ce mercredi, ont été nombreux à remettre en doute la fiabilité des chiffres présentés par la ministre. Sur les réseaux sociaux, les réactions ont été nombreuses. A gauche comme à droite, des questions se posent.

« Des Français dubitatifs »

« Le taux de chômage aurait baissé de 0,2%, à 8,5% de la population active. Pour obtenir ce résultat, l’Insee comptabilise 2,4 millions de chômeurs alors que Pôle Emploi en comptabilise plus de 3,5 millions. Elle est où la vérité ? », s’interroge Claude Arnaud du parti Les Républicains.

« L’Insee nous sort des chiffres magiques de nulle part et les médias vont nous répéter toute la journée que c’est le fruit de la bonne politique de notre guide suprême #Chômage », s’indigne Paul Barimo. Pour d’autres, il a fallu précariser au maximum les emplois pour faire baisser le taux de chômage en France.

C’est en tout cas la position défendue par l’internaute Ellion. « Il suffisait donc de précariser au max les emplois pour faire baisser le taux de chômage en France. L’explosion du taux de pauvreté va se faire sentir très prochainement », a-t-il réagi.