Pour briser les Gilets Jaunes, Macron nomme un procureur anti-Gilets Jaunes directeur des affaires criminelles

0
1770

Olivier Christen, ex procureur adjoint à Paris qui avait donné du fil à retordre au mouvement Gilets Jaunes, vient d’être nommé à la Direction des affaires criminelles et des grâces au sein du ministère de la Justice ce 9 septembre, confirmant une information de Valeurs Actuelles

L’Etat se prépare à tout à seulement quelques heures d’une gigantesque manifestation Gilets Jaunes sur toute l’étendue du territoire national. Et pour cause ! La manif intervient dans un contexte politico-social très tendu marqué par une destruction de plus en plus importante d’emplois, conséquence désastreuse de la pandémie à Coronavirus.

Pour ne pas revivre la même situation que celle de 2018 où le mouvement Gilets Jaunes, (protestant contre la cherté de la vie) avait failli renverser le pouvoir, l’Etat veut prendre le dessus. Et, tous les dispositifs semblent être pris par Emmanuel Macron et son gouvernement en vue de neutraliser le mouvement dès son apparition.

“Olivier Christen, bientôt directeur des affaires criminelles et des grâces”

Ainsi, après la plainte annoncée ce 10 septembre par Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, contre le leadeur Gilets Jaunes, Jérôme Rodrigues, c’est autour d’Eric Dupont-Moretti, ministre de la Justice, de s’entourer des meilleurs éléments pour faire face à la colère jaune.

Et un élément sûr a finalement été trouvé. Il s’agit d’Olivier Christen, ancien directeur de cabinet de Nicole Belloubet et ancien patron du Raid. Ce dernier a été nommé ce 9 septembre à la Direction des affaires criminelles et des grâces en remplacement de Catherine Pignon.

“Il faut que ça cesse”

Selon Valeurs Actuelles, Olivier Christen est derrière la note dite des “Gilets Jaunes” et qui préconisait, en 2019, le maintien en garde à vue des manifestants interpellés jusqu’à ce que les manifs soient terminées. Toujours selon la même source, Oivier Christen aurait approuvé les prolongations de détentions provisoires sans juge, ni avocat.

L’arrivée d’une main dure pourrait être une bénédiction pour Eric Dupont-Moretti, actuel Garde des Sceaux, dont les positions sur le mouvement Gilets Jaunes n’ont jamais été du goût des manifestants. Pour rappel, lors d’un passage sur le plateau de Thierry Ardisson, Dupont-Moretti déclarait ceci en référence au mouvement Gilets Jaunes : “en un moment donné, il faut que ça s’arrête!”.

Pour lire le décret portant nomination d’Olivier Christen, cliquez ici : Legifrance