Présidentielle 2022 : le deal secret entre Macron et Sarko : virer Castex, nommer Baroin à Matignon pour garder la Droite

Emmanuel Macron est en négociation avec Nicolas Sarkozy afin d’obtenir le soutien de l’ex président de la France pour la présidentielle 2022. L’ancien chef d’Etat pose ses conditions : il veut voir François Baroin à Matignon

La tête de Jean Castex pourrait bien tomber en pleine crise sanitaire. L’actuel premier ministre d’Emmanuel Macron peine à convaincre les Français comme le confirme un récent sondage du Huffington Post qui situe sa cote de popularité à seulement 25%, soit son plus bas niveau.

Et dans les coulisses, son limogeage se prépare à la vitesse grand V au moment où Emmanuel Macron a les yeux et l’esprit rivés sur la présidentielle 2022 qui arrive à grands pas. C’est en tout cas la révélation exclusive faite ce 7 avril par Libération dans un article réservé aux abonnés et intégralement lue par Lecourrier-du-soir.com.

“Pour Sarko, c’est Baroin ou rien!”

En effet, d’après cette source qui cite le Canard Enchaîné, l’arme qui mettra le dernier coup de poignard (sens figuré) à Jean Castex proviendrait de Nicolas Sarkozy, l’ancien président de la République française et pourtant réputé très proche de l’actuel premier ministre. D’après Libération, Macron est en négociation avec Sarko pour obtenir le soutien de l’ex président pour la présidentielle 2022.

Ce soutien n’est pas impossible. Mais, l’ex chef d’Etat pose ses conditions. Parmi elles, s’accorder sur le choix du premier ministre. Nicolas Sarkozy a déjà trouvé son candidat pour Matignon en la personne de Français Baroin, maire de Troyes et pressenti pour être candidat de la droite à la présidentielle 2022. Si Macron et Sarko tombent d’accord, Castex sera viré du gouvernement dans un futur proche.

“Baroin, un homme du sérail très apprécié à Droite”

Il es important de souligner que le choix de François Baroin pour devenir futur premier ministre d’Emmanuel Macron ne devrait pas être prise à la légère pour deux raisons principales : sa cote de popularité au sein de la droite mais aussi l’obsession d’Emmanuel Macron à vouloir à tout prix garder l’électorat de droite LR afin de tenir tête à Marine Le Pen en cas de second tour lors des élections présidentielles de 2022.

L’hypothèse d’une nomination de Baroin à Matignon est d’autant plus crédible qu’en 2017, peu avant l’élection de Macron, François Fillon (à l’époque candidat LR à la présidentielle) avait déclaré ouvertement que Baroin fait des partie des personnalités de droite qu’il compte nommer à Matignon. “François Baroin est un homme politique de grande qualité qui, aujourd’hui, m’apporte un soutien très important. On travaille ensemble. Il est un deux premiers ministres possibles”, disait-il face à Jean-Jacques Bourdin.