Présidentielle américaine : Bush, Powell et Romney, trois poids lourds du parti Républicain refusent de voter pour Trump

0
457

A quelques mois de la présidentielle américaine, le parti Républicain est en train de s’effondrer. Des poids lourds du parti, dont George Bush, Colin Powell et Mitt Romney refusent catégoriquement de voter pour Trump 

L’étau se resserre autour de Trump et le 45ème président risque l’isolement à seulement cinq mois de la présidentielle américaine. En effet, depuis la mort tragique de George Floyd et la gestion totalement absurde qui en est faite par Trump qui a demandé le déploiement de l’armée américaine contre les manifestants, les poids de son propre parti Republican Party lui ont déclaré la guerre et jurent de ne pas voter pour lui.

Ainsi, ce dimanche, lors d’une interview accordée au journaliste de CNN Jack Tapper, l’ex secrétaire d’Etat américain, Colin Powell, a clairement fait savoir qu’il ne votera pas pour Trump. “Je suis très proche de Joe Biden socialement et politiquement. J’ai travaillé avec lui pendant 35 ou 40 ans. Maintenant, il est candidat et je vais voter pour lui”, a-t-il déclaré.

Colin Powell n’est pas le seul. Ces dernières heures, il a été révélé dans la presse que George W. Bush, ex président des Etats-Unis entre 2000 et 2008 non plus ne votera pas pour Trump malgré le fait qu’il soit lui-aussi républicain. La révélation a été faite par le New York Times, le même média qui a fait savoir que Mitt Romney, ex candidat républicain face à Obama en 2012, a aussi décidé de ne pas voter pour l’actuel locataire de la Maison Blanche.

“Trump est une imposture”

Si pour l’instant, George W. Bush s’est gardé d’émettre des jugements de valeur à l’endroit de Trump, ce n’est pas le cas de Mitt Romney qui, il y a quatre ans, avait traité le président américain d’ “imposture”. “Trump n’a pas la carrure d’un président. Il s’est moqué d’un journaliste handicapé…Trump dit admirer Poutine et traite George Bush de menteur. En tout cas, ce que je sais est que Donald Trump est une imposture”, disait-il lors d’un discours tenu à l’Institut Hinckley en 2016.

Il est aussi important de noter que deux responsables militaires américains n’ont pas apprécié la gestion des révoltes par Trump. Il s’agit de James Mattis, ex ministre de la Défense de Trump et Mark Esper, actuel ministre américain de la Défense qui ont tous deux sévèrement critiqué la décision du président américain de déployer une partie de l’armée dans des Etats afin de réprimer les manifestants qui réclament une justice sociale et la fin des violences policières dans le pays.

Il convient de souligner qu’il y a deux jours, 89 ex responsables militaires américains avaient publié une tribune dans le Washington Post s’attaquant au 45ème président américain l’accusant de violer la Constitution américaine et de diviser la population en déployant l’armée dans les villes.