Présidentielle : Mélenchon a conquis l’Afrique et les Antilles, Zemmour arrache Israël et Macron conserve New-York

Deux jours après la fin de la présidentielle française, les résultats du scrutin continuent de défrayer la chronique. Si en France, l’effondrement spectaculaire de Zemmour et la démonstration de force de Mélenchon ont été la grosse surprise, on connaît désormais le poids des candidats à la présidentielle en dehors de la France métropolitaine.

Et là aussi, les internautes risquent d’être très surpris en apprenant l’influence de plus en grandissante des candidats dans des parties du monde où leur idéologie politique attise un vif intérêt. Ainsi, au sortir de ce scrutin, les choses semblent claires. Zemmour est l’homme fort d’Israël, Macron a conquis New-York et Mélenchon est le chouchou des Africains et des Antillais.

Commençons par le candidat de la France Insoumise qui a terrassé ses adversaires en Afrique et dans les Dom-Tom. En effet, d’après le média sénégalais, Seneweb, qui relaie un communiqué du consulat français, Jean-Luc Mélenchon a étrillé ses rivaux à Dakar, capitale du Sénégal. Dans ce pays, le candidat de la France Insoumise a récolté 1 838 voix devant Emmanuel Macron qui arrive en deuxième position avec 1 615 voix et Eric Zemmour qui obtient 374 voix.

Et en Afrique, le Sénégal n’est pas le seul pays remporté par Mélenchon. Le Maroc aussi est Mélenchoniste. En effet, d’après le média marocain, Morocco World News, la France Insoumise a raflé la mise dans ce pays en obtenant 40,24% des voix, soit 6 947 voix. Emmanuel Macron arrive en deuxième position avec 37,88% des voix, soit  6 538 voix.

Et ce n’est pas tout. la fièvre insoumise semble avoir atteint les Antilles françaises qui ont largement voté en faveur de la LFI. C’est du moins ce que nous apprend le journal Le Monde. “Arrivé en tête dans six des dix départements ou collectivités d’outre-mer, y compris à Saint-Barthélemy et Saint-Martin, et à Saint-Pierre-et-Miquelon, le candidat de La France insoumise (LFI) cumule près de 330 000 voix, l’abstention frôlant 56 %. Avec 39,96 % des suffrages exprimés, il devance Marine Le Pen (21,29 %) et Emmanuel Macron (20,58 %)”, note le média français.

Et d’ajouter : “c’est aux Antilles qu’il obtient les résultats les plus spectaculaires. D’abord à la Guadeloupe, où le score de M. Mélenchon fait un bond de 32 points, pour atteindre 56,16 %. Il arrive en tête dans les trente-deux communes de l’archipel. Le candidat ‘insoumis’ récolte les fruits de son investissement de longue haleine sur les spécificités ultramarines”.

Terrassé par ses rivaux, le Z (Zemmour) a vécu une soirée électorale cauchemardesque, mais peut, tout de même, se consoler d’avoir gagné la confiance des Français d’Israël. C’est en tout cas ce que révèle le journal Le Monde. “Les Français d’Israël ont porté Eric Zemmour en tête du premier tour de la présidentielle, dimanche 10 avril, avec 53,59 % des voix. C’est une aberration au regard du vote national (le candidat d’extrême droite a obtenu 7,07 % des suffrages), le cas paraît unique au monde”, renseigne la source.

Arrivé en tête au 1er Tour, Emmanuel Macron, taxé de “président des riches”, semble jouir d’une bonne image auprès des Français basés dans les grandes villes d’affaires, notamment à New-York. Dans cet Etat américain très prisé par les banquiers d’affaires et les jeunes diplômés des grandes écoles, Emmanuel Macron y a raflé la mise.

“Les Français des États-Unis ont voté ce samedi 9 avril 2022 pour le premier tour de l’élection présidentielle. Comme en 2017, ils ont massivement voté pour Emmanuel Macron, lui renouvelant leur confiance, plaçant très loin derrière le candidat Mélenchon, suivit de Yannick Jadot”, a-t-on appris du média Le Petit Journal qui précise que le président français a obtenu à New-York 35,94% des voix.