Racisme et haine des étrangers : à 13 jours de la présidentielle, le Sénégal déclare la guerre à Zemmour

Le Sénégal déclare la guerre à Eric Zemmour. A moins d’un mois de la présidentielle en France, Dakar active ses réseaux pour faire tomber le très controversé polémiste français, Eric Zemmour, qui, une fois de plus, a fait le lien entre immigration et délinquance lors d’une visite qui l’a mené dans un quartier du 19ème arrondissement de Paris connu pour abriter l’un des plus grands trafiquants de crack de la capitale.

Ainsi, face à quelques sympathisants, le candidat d’extrême-droite n’avait pas hésité une seule seconde à pointer du doigt les ressortissants sénégalais qu’il a ouvertement accusés d’être des trafiquants. “Il faut que la police reprenne possession de cet endroit-là. Puis, il faut renvoyer tous les étrangers et tous les trafiquants. La plupart des trafiquants sont Sénégalais, clandestins et ils n’ont rien à faire ici”, avait-il déclaré.

La réaction de l’ambassade du Sénégal ne s’est pas fait attendre. En effet, quelques heures plus tard, un communiqué de l’ambassadeur du Sénégal en France, El Hadj Magatte Sèye, dénonce “le racisme primaire” du chef de file du parti Reconquête. “A l’occasion de ses sorties médiatiques, Monsieur Eric Zemmour s’est encore attaqué aux Sénégalais en les traitant de délinquants à expulser de la France”, note l’ambassadeur.

Et de poursuivre : “ces propos, d’un racisme primaire incontestable, relèvent d’une stigmatisation injurieuse, portant gravement atteinte à l’honorabilité de toute une Communauté sénégalaise”. L’ambassadeur du Sénégal en France reproche, dans son communiqué, à l’ex journaliste du Figaro de s’acharner contre le Sénégal et sa communauté établie en France.

Mais, l’affaire ne s’est pas arrêtée là. Car, des actions judiciaires à l’encontre d’Eric Zemmour sont déjà envisagées aussi bien par l’ambassade du Sénégal en France que par des responsables politiques très proches de l’Etat sénégalais. Ainsi, ce 28 mars, c’est l’ancienne première ministre, Aminata Touré, qui a crié son indignation, sur Twitter, en appelant à poursuivre activement Zemmour et ses semblables devant les tribunaux.

Et ce n’est pas fini. En France, d’après les dernières informations qui sont parvenues à notre média, l’association, La Maison des Potes, a aussi décidé d’enclencher une bataille judiciaire contre le polémiste d’origine algérienne pour ses propos diffamatoires à l’encontre de la communauté sénégalaise.

Il faut dire qu’à moins d’un mois de la présidentielle, Eric Zemmour, pourtant grand fan de Léopold Sédar Senghor, est dans de beaux draps.