Réaction des médias américains après le discours de Macron : « ceci est une honte »

0
314

La presse américaine semble moins convaincue par le discours d’Emmanuel Macron prononcé ce 25 avril face à la presse. Elle dénonce des demi-mesures qui, au-delà de leur insuffisance, ne sont pas une solution à la crise des Gilets Jaunes

Au lendemain de la conférence de presse d’Emmanuel Macron, les réactions sont légion, les interprétations aussi. Si l’idée de baisser l’impôt à 15 millions de Français-e-s est bien reçue en France, dans la presse internationale, le président français a du mal à convaincre les médias libéraux, notamment aux Etats-Unis.

« Macron projette de baisser les impôts pour réactiver sa présidence : est-ce suffisant ? », s’interroge le média Bloomberg, spécialisé dans les questions relatives à l’économie. Mais, l’attaque la plus virulente vient du média Washington Examiner qui, dans un édito, a prédit que la stratégie de Macron est vouée à l’échec.

« Macron n’a offert que des miettes de réformes »

En effet, dans un édito publié ce 25 avril, juste après la conférence de presse et intitulé : « Le plan Gilet Jaune d’Emmanuel Macron est voué à l’échec », le journaliste Tom Rogan ne cache pas son pessimisme. Dans l’édito, il a été très dur envers le plus jeune président de la Vème République.

« S’exprimant sur la colère du peuple qui a poussé les Gilets Jaunes à arpenter les rues, ce jeudi, le président Emmanuel Macron s’est caché derrière des grands mots et des demies mesures », dénonce-t-il. Tout comme Bloomberg, il estime que les mesures de Macron ne suffisent pas à apaiser les tensions.

« Cette maladie demande une grande vision. Mais, Macron n’a offert que des miettes de réformes. Macron a promis une insignifiante somme de 5 milliards d’euros de baisse d’impôts pour la classe moyenne. Ce n’est tout simplement pas suffisant », s’offusque Tom Rogan.

« Ceci est une honte »

Le Washington Examiner dénonce un gouvernement « gonflé » et conseille à Emmanuel Macron de copier la méthode de Margaret Thatcher qui consistait à déclarer la guerre aux syndicats dans la recherche d’une efficacité économique. « Ceci est une grande honte », fustige le média.

« Oui, certains Gilets Jaunes sont des voyous dangereux qui méritent la prison. Cependant, une colère contre tout le système économique est réelle en France et des demi-mesures ne feront pas de la France une grande nation. Elles ne feront que propulser (au pouvoir, ndlr) des crétins cherchant la division tels que Marine Le Pen. La France est une nation particulière et un allié important et fidèle des Etats-Unis. Espérons que Macron verra finalement le bout du tunnel », conclut-il.

Pour lire l’article dans sa version originale en anglais, cliquez ici : The Washington Examiner

Pour lire l’article du Bloomberg dans sa version originale en anglais, cliquez ici : Bloomberg