Réforme des retraites : « les Français devront travailler un peu plus longtemps », dit Philippe

0
143

Edouard Philippe a été l’invité de RTL ce mardi matin. Le premier ministre soutient les propos de Macron prononcé lors de ses vœux de Nouvel An de mener la réforme des retraites jusqu’au bout, tout en se disant ouvert au dialogue avec les syndicats

Un mois après le début de la grève générale, le gouvernement ne lâche rien. En effet, dans une interview accordée à RTL, le premier ministre Edouard Philippe s’est prononcé sur la réforme des retraites. Il se dit déterminé à faire avancer une réforme qui divise fortement les Français.

Sur le plateau de RTL, le premier ministre a fait savoir que son gouvernement procédera à l’ « universalité » afin que les Français soient dans le même système de retraites et l’ « ouverture et le dialogue », avec les organisations syndicales qui souhaitent y prendre part. « J’ai le respect des organisations syndicales et je veux travailler avec elle », a-t-il martelé.

« Il faut que chacun bouge un peu »

Sur la question de savoir sur quoi il est prêt à céder, la réponse du premier ministre est sans ambages : « il faut que chacun bouge un peu.  Si le compromis, c’est que vous devez être forcément d’accord avec l’autre, sans que lui n’ait besoin de bouger, c’est compliqué. Ce n’est pas ouvert ».

Sur l’âge pivot, la position d’Edouard Philippe est claire. « Il s’agit de faire travailler nos concitoyens un peu plus longtemps pour garantir le financement des pensions et pour la solidité du système de retraites », a-t-il expliqué. Toutefois, le premier ministre se dit prêt à « prendre un meilleur système que lui proposeraient les syndicats ».

« Les Français devront travailler plus longtemps »

Sur le plateau de RTL, il appelle les Français à travailler plus longtemps. « Je crois à titre personnel que cet équilibre, il sera atteint par le fait que les Français et les Françaises travailleront un peu plus longtemps, progressivement et je crois que nos concitoyens le savent. Je ne dis pas que ça leur fait plaisir, je ne dis pas que c’est populaire mais je crois qu’ils le savent au fond d’eux-mêmes », dit-il.

Et d’ajouter : « les Français savent et comprennent que partout en Europe, les gens travaillent un peu plus longtemps parce que l’espérance de vie augmente, parce que c’est la réalité de la répartition démographique de notre pays (…). Nous allons faire un système universel, nous allons supprimer les régimes spéciaux, mais je suis ouvert sur la façon dont on peut y arriver (…) ».

Pour écouter l’interview dans son intégralité, cliquez ici : RTL