Révélation explosive : Emmanuel Macron a refusé de faire un test PCR pour rencontrer Vladimir Poutine

Dmitry Peskov, porte-parole du gouvernement russe, a confirmé ce 11 février à l’agence de presse russe Tass qu’Emmanuel Macron avait refusé un test PCR avant sa rencontre, très commentée dans la presse, avec le président russe, Vladimir Poutine

Depuis plusieurs jours, la visite d’Emmanuel Macron à Moscou a déchaîné toutes les passions en France en raison d’un simple détail qui déclenché un tollé général : la longue table qui a séparé les deux chefs de l’Etat qui se sont rencontrés ce 7 février pour évoquer l’épineuse question des tensions entre Moscou et Kiev.

Si à l’Elysée, on tente de maintenir le flou, ce n’est pas le cas de la presse russe qui a révélé les dessous d’une rencontre qui a tenu en haleine la presse et la classe politique française pendant plusieurs jours. En fait, d’après le gouvernement russe, Emmanuel Macron avait refusé un test PCR.

C’est du moins l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue de l’agence de presse russe, Tass. En effet, d’après cette source, Dmitry Peskov, porte-parole du gouvernement russe, a confirmé que le chef de l’Etat français a refusé ce test PCR de la part des médecins russes peu avant la rencontre avec son homologue russe.

“Le Kremlin confirme, mais ne veut pas donner davantage de détails”

Interpelé sur cette rumeur, le porte-parole du Kremlin confirme : “oui, en effet”.  Mais, Peskov s’est bien gardé de fournir davantage de détails sur cette affaire. “Je ne veux pas entrer dans des détails. Certains choses doivent être tenues secrètes. Je ne peux pas en dire plus”, ajoute-t-il.

Il convient de rappeler que la longue table séparant Poutine et Macron avait suscité une vive polémique en France, notamment sur les réseaux sociaux, où les gens s’en étaient donnés à cœur joie. Pendant plusieurs heures, des montages très drôles ont ainsi été partagés sur Twitter.