Révélation explosive : Manuel Valls, soutien de Macron, aurait touché 55 000 euros de LREM pour renflouer son micro-parti

Une grosse révélation a été faite ce 03 mars 2022 par le média La Lettre A sur un financement de 50 000 euros versé par la LREM au micro-parti de Manuel Valls

Le soutien de Manuel Valls à Emmanuel Macron a-t-il été gratuit? La question se pose et le débat est ouvert. En tout cas, à moins de deux mois d’une élection présidentielle cruciale pour le pouvoir en place, l’ex maire d’Evry et ex premier ministre français sous François Hollande a décidé d’apporter son soutien à Macron dans une tribune publiée sur les réseaux sociaux ce 02 mars.

Mais, derrière ce ralliement, se cacherait une affaire de gros sous, comme le révèle une information du média d’investigation La Lettre A et relayée par Gala.fr. En effet, d’après cette source, le micro-parti de Manuel Valls, “A gauche, besoin d’optimisme” avait accumulé 41 000 euros de dette fournisseurs en 2017.

Gala.fr, citant toujours La Lettre A, ajoute que le Parti Socialiste (parti auquel appartenait Valls) n’aurait pas voulu mettre la main au porte-monnaie. Et c’est là que le parti d’Emmanuel Macron, LREM, est en train en action. “Selon le média (La Lettre A, ndlr), ce serait donc La République en marche qui s’en serait chargée. On parle d’un versement de 55 000 euros de LREM sur ses aides publiques en 2020″, révèle Gala.fr.

Ce geste de LREM explique-t-il le soutien de Manuel Valls à Emmanuel Macron? En tout cas, l’ex premier ministre français a été l’un des premiers à abandonner le PS en 2017 au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron à la tête de la France. Ainsi, lors d’une interview accordée à RTL, il n’avait pas été tendre envers son ex famille politique.

“Ce parti socialiste est mort, il est derrière nous. Pas son histoire et ses valeurs, mais il doit se dépasser”, avait-il déclaré. A la question de savoir si le PS devait aussi se ranger derrière Macron, Valls répondait : “mais, il devrait être plus clair que cela. (…) Aujourd’hui, l’essentiel est de donner une majorité large à Emmanuel Macron pour qu’il puisse gouverner et mettre en œuvre”.

Cinq ans après, Manuel Valls reste fidèle à ses engagements. L’ancien premier ministre socialiste, de retour d’Espagne, est toujours Macron-compatible. Ainsi, dans une tribune qu’il a partagée sur son compte Twitter ce 02 mars, il assume clairement son soutien au président, estimant qu’il le “seul choix possible”.

“Jamais la France n’aura eu à affronter d’aussi grands défis mettant en cause, à l’intérieur, son indivisibilité et, à l’extérieur, sa place singulière dans l’Europe et dans le monde. Face aux risques à l’horizon, faisons bloc derrière le seul choix possible », avance l’ex chef de gouvernement de François Hollande.

La révélation n’est pas passée inaperçue sur les réseaux sociaux où elle a été relayée par le très influent journaliste Nils Wilcke.