Révélations explosives : le Premier ministre malien accuse la France d’entraîner des terroristes au Mali

Dans une interview accordée au média russe, Sputnik, le Premier ministre malien, Choguel Maiga, a accusé la France d’entraîner des groupes terroristes. Une grave révélation en pleine crise diplomatique

Un nouveau palier vient d’être franchi dans la guerre diplomatique qui oppose la France au Mali. Depuis bientôt un mois, il n’a échappé à personne que les deux pays se regardent en chiens de faïences et défendent des positions très conflictuelles concernant la gestion de la guerre contre le terrorisme dans cette partie du continent africain.

Mais, là, Bamako semble avoir poussé le bouchon trop loin. C’est du moins l’opinion que nous pouvons nous faire de la récente révélation faite par Al-Jazeera qui cite le média Russia Today. En effet, d’après cette source, dans une interview accordée à Sputnik, le premier ministre malien, Choguel Maiga a ouvertement accusé la France d’entraîner des terroristes au Mali.

Dans l’interview accordée à Sputnik, Choguel Maiga accuse la France d’avoir créé une enclave à Kidal (une région désertique située dans le Nord du Mali) et de l’avoir livrée à des groupes terroristes tels que Ansar al-Din qui serait proche d’Al-Qaida. Il affirme que l’armée malienne a été interdite de mettre les pieds dans cette partie du Mali.

“Le Mali n’a plus accès à Kidal, c’est une enclave contrôlée par la France. Ils ont armé des groupes entraînés par les forces françaises. Nous avons des preuves… Nous ne comprenons pas cette situation et nous ne la tolérons pas”, s’est agacé Choguel Maiga qui ajoute que les groupes terroristes viennent de la Libye.

Ces graves révélations qui sortent au moment où la France tente d’ouvrir une nouvelle page dans ses relations avec l’Afrique sont un coup de massue asséné à la diplomatie française qui s’active en coulisse, depuis quelques mois, pour ne pas perdre son influence en Afrique, notamment en Afrique de l’Ouest où l’Hexagone a de précieux intérêts à préserver.