Le Maroc a tranché : “pas de normalisation diplomatique avec Israël”, le premier ministre, El Othmani

0
203

Saad-Eddine El Othmani, premier ministre marocain et chef de file du PJD  (Parti de la Justice et du Développement) a rejeté toute normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Etat d’Israël

Le Maroc refuse de céder à la tentation. En effet, moins de deux semaines après l’annonce de la normalisation des relations diplomatiques entre les Emirats Arabes Unis et Israël, des sources proches des deux pays avaient révélé que le Maroc était sur le point d’emboîter le pas aux pays du Golfe.

Une information démentie par le premier ministre marocain, Saad -Eddine El Othmani lors de la séance inaugurale du 16ème Forum national de la jeunesse du PJD. “Nous refusons toute normalisation avec l’entité sioniste”, a-t-il martelé, ajoutant qu’une telle normalisation serait donner un passe-droit aux violation des droits du peuple palestinien.

“Le PJD maintient sa position”

Cette décision du premier ministre marocain était prévisible compte de la position du PJD suite à la normalisation entre les Emirats et Israël. En effet, quelques heures après cet événement historique, le parti de la Justice et du Développement avait publié un communiqué dans lequel on pouvait lire : “l’établissement de toute relation ou normalisation de quelque nature que ce soit ne peut servir qu’à soutenir cette entité coloniale et à l’encourager à persister dans ses pratiques agressives contre le droit international et les droits inaliénables du peuple palestinien”.

Il convient de souligner que la sortie de Saad-Eddine El Othmanie intervient quelques jours après les rumeurs d’une éventuelle normalisation entre le royaume chérifien et l’Etat d’Israël révélée par les médias israéliens qui, en s’appuyant sur des sources sûres, avaient fait savoir que le Maroc mijotait en coulisse une normalisation de ses relations diplomatiques avec Israël, un pays avec lequel il est lié par des liens très solides sur le plan économique.