Tension en Biélorussie : attaqué par les USA, le président Loukachenko n’exclut pas d’intégrer la Russie

Fragilisé par les sanctions des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l’Union Européenne, le président de la Biélorussie, Alexander Loukachenko, n’exclut pas d’intégrer son pays dans la Russie de Poutine

Face à la pression occidentale, le président de la Biélorussie, Alexander Loukachenko , tente de se rapprocher de la Russie afin de sauver son régime secoué par une instabilité politique sans précédent marquée par une virulente guerre diplomatique avec l’Occident, notamment l’UE et les Etats-Unis.

Ainsi, face à la gravité de la situation, le président de la Biélorussie n’exclut plus une fusion avec la Russie de Poutine à condition qu’une telle union ne mette en danger la souveraineté de son pays. “Lorsque nous parlons d’intégration, nous devons clairement comprendre que cela veut dire intégration sans perte de souveraineté”, a-t-il fait savoir dans un point de presse relayé le 9 août par l’agence russe, Tass.

“La Biélorussie sous le coup de forte pression internationale”

Il convient de souligner que ces propos sont tenus par l’homme fort de Minsk actuellement en conflit avec l’Occident. D’ailleurs, ces dernières heures, Lecourrier-du-soir.com a appris que l’ambassadeur des Etats-Unis est interdit d’entrée dans le pays sur ordre d’Alexander Loukachenko.

D’après le média américain, The Hill, la décision prise par le président biélorusse est une réponse aux sanctions annoncées par l’administration Biden. Selon le média NPR, 23 personnalités et 21 entreprises proches du régime ont été visées par les sanctions du gouvernement américain. Toujours selon la même source, les entités sanctionnées sont de grands groupes qui contrôlent le pétrole, le tabac ainsi que l’immobilier du pays.