Israël : 45% des Israéliens craignent que Benjamin Netanyahou soit assassiné avant la fin de son mandat

0
189

En Israël, 45% de la population craignent que le premier ministre, Benjamin Netanyahou, finisse par être assassiné avant la fin de son mandat

Netanyahou finira-t-il comme Yitzhak Rabbin? Personne n’est pour le moment en mesure de répondre à cette question. Toutefois, c’est qui est certain est qu’en Israël, le sort du Premier ministre, qui traverse une crise politique sans précédent, inquiète plus d’un au point que certains craignent qu’il ne finisse comme Rabbin tué en 1994.

C’est en tout cas ce qui ressort d’un sondage mené par Israel Democracy Institute publié ce 13 octobre et dont le média israélien Jerusalem Post s’est fait l’écho. Dans le sondage, 45% des personnes interrogées ont livré leur opinion. Pour eux, les risques que Netanyahou soit assassiné sont très élevés.

“La gauche et le centre sont inquiets du sort du premier ministre”

Toujours d’après le même sondage, les électeurs de gauche et du centre sont celles et ceux qui évoquent le plus l’hypothèse de l’assassinat du premier ministre. Ils sont 65% à défendre cette hypothèse à gauche et 50% chez les centristes. Chez les électeurs de droite, ils ne sont que 41% à évoquer un éventuel assassinat de l’actuel premier ministre israélien.

Il convient de faire remarquer que ce sondage est publié au moment où de fortes manifestations ont lieu en Israël en plein confinement contre Benjamin Netanyahou dont la politique intérieure laisse à désirer. La gestion de la pandémie a été très décriée par l’opposition et le second confinement général entré en vigueur ces derniers jours a exacerbé les tensions.