Tentative de destituer Trump : les Démocrates sont devenus les ennemis de la Démocratie

0
337

(Une analyse du journaliste Cheikh DIENG)

Et si les Démocrates étaient tout sauf démocrates. Au bout de deux ans où le parti a été incapable de faire face aux vrais problèmes des citoyens américains, les Démocrates ont décidé une nouvelle fois de brandir la menace de l’impeachment, c’est-à-dire la destitution de Donald Trump en tant que président des Etats-Unis.

En réalité, ce qu’il faut comprendre est que les Démocrates n’ont pas encore digéré le coup dur que le procureur Robert Mueller leur a assené il y a une semaine. Pour comprendre ce qui se joue et cette chasse aux sorcières contre Donald Trump, permettez-moi de revenir sur quelques faits marquants.

Je rappelle qu’il y a deux ans, alors que Trump venait de remporter la présidentielle américaine face à Hillary Clinton, les Démocrates qui n’avaient digéré cette humiliation ont immédiatement inventé de toutes pièces une histoire qui ne tenait pas la route, accusant la Russie (sans jamais fournir aucune preuve ) d’avoir permis la victoire de Trump.

A la demande des Démocrates, une enquête avait été ouverte et confiée au Special Counsel (le Procureur Général) Robert Mueller. L’enquête a duré 675 jours et ca coûté aux contribuables américains 25 millions de dollars. 2 800 personnes se sont présentées devant un juge, 500 témoins ont été entendus par la Justice et 500 mandats d’arrêt émis contre des personnalités proches de Trump.

Pendant deux ans, toute la presse américaine de gauche et anti-Trump (CNN, New York Times, Washington Post…) n’a cessé de vendre des mensonges, affirmant, sans même la publication du rapport final de Mueller, que le procureur avait bien trouvé une collusion entre l’administration Trump et une force étrangère en l’occurrence la Russie de Poutine.

Contre toute attente, le vendredi 22 mars 2019, Robert Mueller rend son rapport au ministre de la justice américaine, Willima Barr. Les conclusions du rapport étaient un coup de massue pour la presse de gauche : aucune collusion entre Trump et la Russie. Aussitôt informés, les Démocrates, qui veulent à tout prix se débarrasser de Trump, refusent les conclusions de Mueller et demandent que le rapport soit présenté au congrès.

Ce 18 avril, William Barr publie le rapport intégral. Le rapport rédigé a été présenté au Congrès, comme l’avaient demandé les Démocrates. Le ministre de la Justice confirme une nouvelle fois qu’il n’y a eu aucune collusion, ni entrave à la Justice (deuxième argument des Démocrates après la publication du rapport).

S’étant rendus compte que la bataille contre Trump est perdue et afin d’éviter l’humiliation, les Démocrates exigent désormais qu’on leur présente le rapport non rédigé. Quelle aberration ! Ils persistent et signent : s’il n’y a pas de collusion entre Trump et la Russie, il y a certainement entrave à la justice, une accusation suffisante pour destituer le président.

Désormais, ils veulent passer en force et menacent ouvertement de destituer Trump tout en s’agrippant sur des accusations totalement fallacieuses. Soutenus par des « médias mensonges » qui n’ont cessé de propager des Fakes News depuis le début de cette affaire, les Démocrates ont oublié de faire de la politique et restent obsédés par l’idée de destituer Trump.

Pendant ce temps, Trump obtient le soutien total de sa base et est déterminé à gagner l’élection de 2020. Une chose est sûre : dans cette affaire, les Démocrates ont fait preuve d’une malhonnêteté démesurée voulant à tout prix se débarrasser d’un candidat démocratiquement élu et divisant fortement un pays jusqu’ici très uni.

Je suis loin d’être un fan de Trump et je reconnais qu’il commet d’énormes erreurs dans sa politique. Mais, je lui reconnais le courage d’appliquer sa politique sociale et économique sans complexe et jusqu’au bout, et ce malgré une hostilité d’une rare violence en provenance du Deep State (Etat Profond).

Les Démocrates savent que sans l’impeachment, Trump remportera haut la main la présidentielle de 2020. Ils se livrent à un véritable spectacle et se ridiculisent jour après jour. Ils sont les ennemis de la Démocratie.