Terrible nouvelle pour l’Occident : la Suisse refuse que l’argent russe gelé soit utilisé pour reconstruire l’Ukraine

En marge de la Conférence sur la reconstruction de l’Ukraine qui s’est ouverte ce 04 juillet à Lugano en Suisse, le président suisse Ignazio Cassis s’est fermement opposé à l’idée de financer la reconstruction de l’Ukraine avec de l’argent russe confisqué par l’Occident et gelé dans des banques européennes et américaines. Pour le président suisse, ce serait une violation totale des droits à la propriété 

Une douche froide. Si en Occident, de grandes démocraties ne se sont pas gênées à geler des avoirs russes détenus dans leurs banques, l’idée de reverser cet argent à l’Ukraine est tout de même loin de faire l’unanimité. C’est du moins ce que nous apprend le média The Guardian ce 05 juillet.

En effet, d’après ce média anglais, le président suisse, Ignazio Cassis qui a présidé ce 05 juillet la Conférence sur la reconstruction de l’Ukraine à Lugano, s’est catégoriquement opposé à l’idée de transférer les avoirs russes gelés dans des banques occidentales dans les caisses de l’Etat d’Ukrainien.

Pour lui, ce serait une violation flagrante du droit à la propriété, très cher à l’Occident. “Le droit à la propriété est un droit fondamental, un droit de l’homme”, a-t-il martelé. Il faut dire que l’idée de financer la reconstruction de l’Ukraine par l’argent russe a longtemps été défendue par l’élite ukrainienne pro-Occidentale.

D’ailleurs, la dernière suggestion allant dans ce sens a été formulée par Denys Schmygal, premier ministre ukrainienne. “Nous croyons que la source principale de la reconstruction devrait provenir des biens confisqués à la Russie et à l’oligarchie russe. Les autorités russes ont déclenché cette guerre sanglante et devront être tenues pour responsables”, a déclaré Schmygal.

La position susse sur cette question devrait faire plaisir à la Russie dont le porte-parole du gouvernement, Dmitry Peskov, a déjà fait savoir que le gel des biens russes “tordent toutes les normes légales”. Pour Serguei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, cette confiscation des biens russes n’est rien d’autre que du “vol”.

Pour rappel, entre 300 et 500 milliards de dollars d’avoirs russes ont été confisqués dans le monde depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe survenue le 24 février 2022.

1 COMMENT

  1. […] Terrible nouvelle pour l’Occident : la Suisse refuse que l’argent russe gelé soit utili… __ATA.cmd.push(function() { __ATA.initDynamicSlot({ id: 'atatags-26942-62c57775e9cda', location: 120, formFactor: '001', label: { text: 'Publicités', }, creative: { reportAd: { text: 'Report this Ad', }, privacySettings: { text: 'Confidentialité', onClick: function() { window.__tcfapi && window.__tcfapi( 'showUi' ); }, } } }); }); […]