Terrible nouvelle pour Macron : après le Danemark, l’Allemagne envisage de retirer ses troupes du Mali

Le gouvernement allemand envisage le retrait de ses soldats présents au Mali jugeant la présence de la junte malienne au pouvoir “inacceptable”

Une très mauvaise nouvelle pour Emmanuel Macron. Dans le bras de fer qui oppose Paris à Bamako, il faut dire que la junte militaire est en train de prendre le dessus. Après avoir expulsé les troupes danoises et l’ambassadeur de la France au Mali, c’est désormais la présence des troupes allemandes dans ce pays qui est remise en cause.

En tout cas, du côté allemand, le doute est bien là et les autorités politiques se posent la question de la pertinence du maintien de leurs troupes dans ce pays d’Afrique à moitié dévasté par les djihadistes. Telle est l’information que notre média a obtenue ce 6 février de la chaîne Deutsch Welle.

“Je n’ai pas l’impression que nous sommes les bienvenus”

En effet, d’après cette source qui cite Christine Lambrecht, ministre allemande de la Défense, la présence des troupes dans ce pays n’est plus à l’ordre du jour. “Je suis actuellement très sceptique sur la question de savoir si nous pouvons continuer à intervenir sur le terrain. Je n’ai pas l’impression que nous sommes les bienvenus”, a-t-elle déclaré à la chaîne allemande ZDF.

D’après la chaîne Deutsch Welle, Christine Lambrecht n’est pas la seule autorité à exprimer ses craintes. Un autre poids lourd de l’armée allemande a aussi fait part de sa préoccupation. Il s’agit de Eberhard Zorn, inspecteur général des forces armées allemandes.

“Une junte sans aucune légitimité démocratique”

“Là-bas (au Mali, ndlr), il y a un gouvernement qui, si l’on a compris, n’a pas de légitimité démocratique. Tenir des élections dans cinq ans est inacceptable pour nous. On ne peut plus continuer à adhérer au principe du ‘business as usual'”, a-t-il fait savoir à la chaîne allemande.

Pour l’instant, Berlin n’a pas encore retiré ses troupes. Mais, si cela venait à se produire, ce serait un coup dur pour Emmanuel Macron qui a beaucoup misé sur la force Takuba mise en place par la France pour déployer des troupes européennes dans ce pays en vue de lutter contre le terrorisme.

Le coup serait d’autant plus dur pour Paris que tout récemment les troupes danoises ont commencé à quitter le Mali sur ordre de la junte militaire au pouvoir. Et ce n’est pas tout. Mi-janvier dernier, la Suède avait annoncé le retrait de ses troupes en signe de protestation contre la présence de mercenaires russes dans ce pays.