Terrible nouvelle pour Macron : l’Allemagne, son allié numéro 1, refuse d’arrêter d’acheter du gaz russe

L’Allemagne opère un virage à 180 degrés et refuse catégoriquement d’arrêter d’acheter du gaz russe, une très mauvaise nouvelle pour Emmanuel Macron qui perd ainsi un soutien de taille dans sa guerre contre Moscou

Un coup de poignard dans le dos. Les Allemands ont-ils trahi l’Europe ou font-ils preuve de pragmatisme? En tout cas, ce 07 mars, alors que le débat sur la hausse des prix du gaz fait rage en Occident, notamment en Europe, Berlin a annoncé sa décision (très inattendue d’ailleurs) de pas s’opposer à l’importation de gaz russe.

En effet, dans un communiqué en allemand, relayé par plusieurs sources dont le média Politico.com, Olaf Scholz, le nouveau chancelier allemand, a été clair et précis. “L’Europe a délibérément décidé de se passer du gaz russe, conséquence des sanctions contre la Russie”, a-t-il écrit.

Et de poursuivre : “(…) en ce moment, les livraisons de gaz vers l’Europe pour le chauffage, l’électricité et les industries ne peuvent être assurées autrement. C’est donc pour cette raison que nous avons pris une décision consciente de notre part afin d’assurer la poursuite des activités des entreprises en se basant sur la gaz russe”.

Cette décision annoncée par la première puissance économique européenne risque de plonger la France dans l’embarras. En effet, Paris, depuis le début de l’invasion militaire menée par Vladimir Poutine, n’a pas caché sa volonté de faire tomber l’économie russe, comme l’a d’ailleurs reconnu Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie.

Il convient de souligner que l’Europe, qui mène une guerre économique sans précédent à la Russie, est très fortement dépendante du gaz russe. D’ailleurs, d’après le média britannique The Telegraph.co.uk, l’année dernière, l’UE a dépensé 235,5 milliards d’euros pour s’approvisionner en gaz russe.