Terrorisme en Afrique : des experts de l’OTAN seront bientôt au Sahel pour sauver les Africains

L’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique du Nord) annonce l’envoi d’un groupe d’experts au Sahel pour apporter leur soutien aux Etats africains en guerre contre le djihadisme dans cette partie du continent

L’OTAN débarque au Sahel. L’Organisation du Traité de l’Atlantique du Nord n’est pas indifférent au chaos qui secoue l’Afrique, notamment le Sahel, région où, en dépit de la forte présence militaire française et américaine, est en proie à des attaques récurrentes des groupes terroristes. Face à cette situation, l’OTAN veut prêter main forte.

C’est ainsi que la première armée de l’Occident a décidé d’envoyer des experts dans cette partie du monde afin d’évoquer la question de la coopération avec ces Etats. C’est du moins l’information obtenue par notre média de la part du site d’information Urdupoint.com. D’après la source, la délégation de l’OTAN se rendra en Mauritanie, pays qui préside en ce moment le G5 Sahel.

“Nous travaillons avec la Mauritanie dans le cadre du G5 Sahel”

“Nous avons une coopération bilatérale avec la Mauritanie, nous travaillons avec la Mauritanie dans le cadre du G5 Sahel. Nous avons décidé d’envoyer cette équipe d’experts de l’OTAN en Mauritanie dès que possible pour étudier les activités et les projets et évidemment, cela impliquerait d’une façon ou d’une autre de travailler avec l’Union Européenne, mais je pense que j’aurais tort de me livrer à des spéculations sur le projet concret sur lequel nous allons travailler”, a fait savoir Jens Stoltenberg, secrétaire-général de l’OTAN.

Il faut dire que la volonté de l’OTAN de nouer des partenariats avec les pays du Sahel s’explique peut-être par les récentes attaques terroristes qui ont coûté des vies à des militaires français déployés dans le cadre de l’opération Barkhane. En effet, il convient de souligner que le Mali, qui connaît une instabilité politique depuis 2012, a été, ces dernières semaines, la cible de violentes attaques djihadistes, notamment dans la partie Nord du pays.

“Les forces européennes au Sahel, une présence désintéressée?”

Il est important également de souligner qu’une importante présence européenne est notée au Sahel où des soldats américains et français sont déjà sur place. Récemment, ils ont été rejoints par la Grande-Bretagne qui a déployé 300 soldats dans cette partie d’Afrique fin 2020 et très bientôt, des forces grecques y seront déployées dans le cadre du déploiement de Takuba, une force d’élite européenne anti-terroriste dont la mission consistera principalement à appuyer les forces militaires locales.

La présence de plus en plus intense de militaires occidentaux suscite beaucoup d’inquiétudes de la part des experts politiques africains qui continuent de défendre la thèse selon laquelle l’Occident n’est présent au Sahel que pour assouvir sa soif de ressources naturelles dont regorge le Sahel. Une thèse jusqu’ici balayée d’un revers de main par les puissances occidentales, dont la France.