Terrorisme en Afrique : invitées par la France, des armées européennes seront bientôt déployées au Sahel

0
149

Sou l’égide de la France, des forces européennes vont désormais être déployées au Sahel pour appuyer les troupes de Barkhane (déployées en France en 2013) dans la lutte contre le terrorisme dans cette partie d’Afrique très riche en ressources naturelles

La France est en train de s’enliser au Sahel et espère un soutien fort des pays européens dans sa lutte contre le terrorisme dans cette partie du continent africain. C’est la révélation faite ces dernières heures par le média PledgeTimes qui cite des sources officielles.

En effet, d’après ce média, la France qui compte 5 100 troupes au Sahel envisage désormais une réduction drastique de ses soldats. Cette décision, d’après le média, est justifiée par l’indignation grandissante de la classe politique française après la mort de 50 soldats tués au Sahel depuis 2013.

“Takuba entrera bientôt en action”

Pour éviter un enlisement au Sahel, Paris espère ainsi obtenir un renfort de troupes européennes. D’après PledgeTimes, l’Hexagone compte sur Takuba, une force d’élite européenne anti-terroriste dont la mission consistera principalement à appuyer les forces militaires locales. Dans son travail de journalisme d’investigation, Lecourrier-du-soir.com a pu apprendre que cette élite anti-terroriste (Takuba) sera déployée sur le terrain très prochainement.

La question à se poser est celle de savoir si l’Europe déploie des troupes au Sahel pour combattre les Jihadistes ou si elle le fait pour contrer la présence chinoise sur le continent. Pour l’heure, difficile de trouver une réponse à cette question. Mais, ce qui est certain est que le vieux continent porte un intérêt particulier sur cette partie d’Afrique très riche en ressources naturelles.

“L’aide de l’Union Européenne est-elle désintéressée?”

En effet, le 20 avril dernier, en pleine crise sanitaire, l’Union Européenne avait débloqué une aide de 194 millions d’euros répartis comme suit : “112 millions devaient servir à assurer la sécurité et la défense des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina Faso) et 82 millions restants devaient servir à aider ces pays à lutter contre la pauvreté.

Et ce ne fut pas tout. Ce 9 novembre, l’Union Européenne a, une nouvelle fois, annoncé une aide de 22,6 millions d’euros au Sahel dans le cadre d’un programme dénommé European Union Emergency Trust Fund (EUTF) pour renforcer la stabilité et la sécurité au Sahel et au niveau de la région du Lac Tchad.

“L’Espagne est déjà sur place”

Rappelons que des forces militaires occidentales sont déjà sur place au Sahel, notamment américaine et espagnole. Pour ce qui est de l’Espagne, elle a envoyé en 2018, 300 soldats au Mali pour faire face au terrorisme à Koulikoro et le premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a pris part au sommet du G5 Sahel qui s’est déroulé ce 30 juin à Nouakchott, capitale de la Mauritanie.

Pour rappel, le G5 Sahel regroupe 5 pays africains (le Mali, le Burkina Faso, le Tchad, la Mauritanie et le Niger). La France y a déployé des soldats afin, dit-elle, d’enrayer la menace terroriste, mais beaucoup ne croient pas à cette version. En effet, de plus en plus de chercheurs africains estiment que Paris militarise cette zone avec l’unique objectif de contrôler les richesses naturelles au moment où la présence chinoise sur le continent est de plus en plus importante.