Terrorisme en Occident : les Rabbins Européens demandent que les mosquées soient contrôlées

0
340

La Conférence des Rabbins Européens demande aux gouvernements européens de contrôler les mosquées au moment où des attaques terroristes visent l’Occident

Face à la montée en puissance des actes terroristes sur le sol européen, les autorités politiques font part de leur crainte face à la montée de l’islamisme radical. Mais, apparemment, elles ne sont les seules. Les autorités religieuses juives ne cachent pas non plus leur inquiétude.

C’est en tout cas ce que nous ont appris nos confrères du Times Of Israel qui, ce 3 novembre, ont cité un communiqué publié par la Conférence des Rabbins Européens (CRE) appelant les gouvernements occidentaux à exercer plus de contrôle sur les mosquées. Dans ce communiqué publié ce 3 novembre, la CRE ne mâche pas ses mots.

“Ils doivent obéir aux lois qui s’appliquent ici”

“Il est important qu’on sache ce qui se dit dans les mosquées et dans d’autres lieux de culte, par qui elles sont financées, quelles puissances étrangères promeuvent ces actes ignobles et comment les réseaux sociaux servent de relais à ces actes”, écrit le rabbin Pinchas Goldschmidt, président en exercice de la Conférence des juifs Européens.

Et d’ajouter : “on a besoin de plus de contrôle et de transparence. Les guides religieux doivent être formés et certifiés ici en Europe. Ils doivent obéir aux lois qui s’appliquent ici. Ils doivent s’engager à faire régner la paix et la tolérance”. Pour l’organisation juive, c’est le seul moyen efficace pour combattre l’extrémisme.

Cette proposition de la Conférence des Rabbins Européens intervient trois mois après la demande formulée en août dernier par l’organisation juive Wiesenthal demandant à Emmanuel Macron de déployer l’armée dans les quartiers et devant les institutions appartenant aux Juifs.

“C’est le moment de ramener l’armée”

“En raison de la hausse des actes de violente à l’égard des citoyens juifs, c’est le moment de ramener l’armée pour assurer la protection des quartiers, des synagogues, des écoles et des institutions appartenant aux Juifs. A la suite de l’attaque de 2015 qui a visé le supermarché Casher, François Hollande, à l’époque président de la France, avait fourni une assistance (militaire) à tous les bâtiments juifs qui en avaient besoin… Les militaires ont été relevés de leur fonction et n’ont jamais été remplacées par l’administration Macron”, pouvait-on lire dans le communiqué.

Rappelons que la crainte de la communauté juive en Europe se fait sentir au moment où une série d’attentats terroristes s’abattent sur plusieurs pays européens. En France, le 16 octobre, un prof d’histoire du nom de Samuel Paty a été décapité et le 29, une femme a été décapitée dans une église visée par des terroristes.