« Tu vas les bouffer » : le message de Macron à Benalla révélé par Mediapart fait trembler l’Elysée

0
215

Un enregistrement audio entre Alexandre Benalla et Vincent Crase dévoilé par Mediapart ce 31 janvier fait trembler les réseaux sociaux

L’enregistrement qui fait trembler le gouvernement Macron. Décidément, l’Affaire Benalla est devenu un film qui ne connaîtra jamais une fin. Moins d’un mois après les révélations de Mediapart selon lesquelles Alexandre Benalla avait conservé ses passeports diplomatiques même après son limogeage de l’Elysée, l’affaire connaît un nouveau rebondissement.

En effet, une information de Mediapart largement reprise dans la presse défraie une nouvelle fois la chronique. Dans un enregistrement audio qui remonte au 26 juillet entre Benalla et Vincent Crase, l’ex collaborateur de Macron y fait une révélation explosive qui risque cette fois-ci de mettre Macron dans une situation très compliquée.

« Tu vas les bouffer »

En effet, dans cette conversion avec Vincent Crase, Benalla dit avoir reçu le soutien d’Emmanuel Macron dans une crise qui a secoué la République l’été dernier. « Truc de dingue, le ‘patron’ (Emmanuel Macron), hier soir, il m’envoie un message, il me dit : ‘tu vas les bouffer. T’es plus fort qu’eux, c’est pour ça que je t’avais auprès de moi. Je suis avec Isma (Ismaël Emelien, conseiller spécial de Macron), on attend Le Monde », lui disait Macron.

Vincent Crase n’en revient pas. « Donc, le ‘patron’ nous soutient ? », demande-t-il à Benalla. A cette question, l’ex collaborateur de Macron rétorque : « Ah bah, il fait plus que nous soutenir, il est comme fou, c’est énorme quand même ». L’information a secoué les réseaux sociaux ce jeudi.

« C’est un film cette histoire quand même »

Une partie de l’enregistrement publiée par Mediapart et obtenu par Lecourrier-du-soir est surréaliste. Avec son ami Vincent Crase, Benalla va jusqu’à comparer l’Affaire Benalla à un film. « C’est un film l’histoire quand même, hein », dit Benalla. « Ah mais oui, c’est un cauchemar, un film d’horreur », ajoute Crase. « C’est une bonne expérience », lance Benalla avec un petit sourire.

Cette énième Affaire Benalla risque de susciter un tollé de réactions dans la classe politique. Déjà, certains se demandent s’il ne s’agit pas d’un règlement de compte au sommet de l’Etat. « Enquête de Mediapart ? Hum hum ! Tout vient d’infos données par la police. Corruption ou règlement de compte au sommet de l’Etat ? La macronie pourrit par la tête », ironise Jean-Luc Mélenchon.

L’Elysée a pour sa part formellement démenti cette information. Reste à voir ce que sera la réaction d’Emmanuel Macron.