Vaccin anti-Covid au Sénégal : financée par Bill Gates, la CEPI signe un protocole d’entente avec l’Institut Pasteur

Dans un communiqué de presse parvenu à notre rédaction ce 18 janvier, la CEPI, fondation en partie financée par Bill Gates, annonce avoir signé un protocole d’entente (PE) avec l’Institut Pasteur de Dakar afin de faire avancer la fabrication de vaccins anti-Covid en Afrique

Lecourrier-du-soir.com vous invite à lire le communiqué dans sa version originale

“La Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (Coalition pour les Innovations en Préparation aux Épidémies – CEPI) et l’Institut Pasteur de Dakar (IPD) ont signé un protocole d’entente (PE) pour officialiser le partenariat entre les deux organisations. Son objectif est de faire avancer le projet MADIBA de l’IPD, un centre régional de fabrication de vaccins contre la COVID-19 et d’autres vaccins à Dakar, au Sénégal. Dans sa phase initiale, la nouvelle installation modulaire de l’IPD fabriquera chaque année jusqu’à 300 millions de doses de vaccin contre la COVID-19 qui seront utilisées en Afrique.

Grâce à la construction avancée de l’usine de fabrication, l’IPD est sur la bonne voie pour commencer la production de vaccins au troisième trimestre de 2022. L’IPD a déjà signé un protocole d’entente avec BioNTech afin de poursuivre la fabrication de vaccins à ARNm et explore activement des partenariats avec d’autres fabricants de vaccins pour produire des vaccins homologués contre la COVID-19 dans sa nouvelle usine de fabrication. À l’avenir, l’IPD prévoit de s’étendre afin de produire des vaccins contre d’autres agents pathogènes pertinents pour la région, mais potentiellement aussi de nouveaux vaccins financés par la CEPI.

La CEPI fournira un soutien stratégique et technique au projet MADIBA de l’IPD pour faire progresser le développement de la fabrication de vaccins et leur livraison en Afrique. La CEPI fournira également des conseils sur la mise en œuvre d’une solution novatrice de remplissage et d’administration des vaccins, homologuée par MedInstill/INTACT Solutions et développée avec le financement et le soutien de la CEPI.

Une technologie innovante pour accélérer la production et la livraison de vaccins

L’IPD a choisi cette nouvelle technologie pour accélérer le développement de ses capacités de production de vaccins et faciliter l’administration rapide de vaccins en Afrique. L’IPD remplira le vaccin fini – connu sous le nom de produit pharmaceutique – dans des poches en plastique stériles similaires à des sacs de perfusion qui peuvent contenir et transporter 200 doses de vaccin par poche, comme alternative au remplissage du vaccin fini dans des flacons en verre conventionnels.

Cette nouvelle technologie de remplissage, de transport et d’administration des vaccins rend les poches multidoses particulièrement adaptées à une utilisation dans des cadres où les ressources sont faibles. Par rapport aux flacons en verre, les poches sont plus légères et plus petites, ce qui réduit le coût et l’empreinte de la chaîne du froid. L’administration du vaccin à partir de poches est rapide et facile. Elle offre une solution rapide et peu coûteuse pour les campagnes de vaccination de masse pendant les épidémies et les pandémies.

Depuis mars 2020, la CEPI soutient les travaux d’évaluation des poches multidoses de MedInstill/INTACT Solutions pour déterminer si l’utilisation de cette technologie est sûre et efficace en tant que contenant de vaccin, et compatible avec plusieurs produits vaccinaux. La CEPI aidera désormais l’IPD à mettre en œuvre l’utilisation de cette technologie dans son usine de fabrication.

Dr Richard Hatchett, PDG de la CEPI, a déclaré :

« Plus d’un an après l’administration du premier vaccin contre la COVID-19, une profonde inégalité en matière de vaccination persiste. Il est clair qu’une augmentation des capacités de fabrication, réparties à l’échelle mondiale, est nécessaire pour réduire la dépendance de la plupart des régions du monde à l’égard de seulement quelques pays fabricants de vaccins. Je félicite nos partenaires de l’IPD pour leurs progrès rapides vers cet objectif et je suis impatient de leur apporter notre aide afin d’établir un centre de fabrication de vaccins pour l’Afrique. »

 Dr Amadou Sall, Directeur de l’Institut Pasteur de Dakar, a déclaré :

« L’Afrique reste dans la phase aiguë de la pandémie, et nous sommes déterminés à jouer un rôle déterminant pour remédier à l’inégalité d’accès aux vaccins contre la COVID-19 qui, malheureusement, persiste encore. Nous avons également une vision plus large d’étendre et de diversifier cette solution vers de nouveaux vaccins contre de nombreuses maladies qui continuent de menacer la santé publique en Afrique. Dans cet esprit, nous nous félicitons de ce partenariat stratégique et nous nous réjouissons de travailler avec la CEPI, le gouvernement du Sénégal, le CDC Afrique, l’OMS et d’autres partenaires pour réaliser la promesse de MADIBA de développer des vaccins en Afrique, pour l’Afrique. »

Dr John Nkengasong, Directeur du CDC Afrique, a déclaré :

« L’Union Africaine et les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) accueillent à bras ouverts et soutiennent fermement ce partenariat historique visant à faire progresser la fabrication de vaccins en Afrique afin de préserver la sécurité sanitaire du continent. La CEPI et l’Institut Pasteur de Dakar sont tous deux des membres actifs du partenariat entre l’Union Africaine et CDC Afrique pour la fabrication de vaccins en Afrique, qui a été lancé par le Président de la République démocratique du Congo et Président de l’Union Africaine, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, en avril 2021. »

Diversification de la fabrication de vaccins

L’IPD est un fabricant établi et préqualifié par l’OMS de vaccins contre la fièvre jaune. Ses installations de fabrication étendues et modernes positionnent l’IPD en tant que leader pour diriger un centre régional de production de vaccins, contribuant ainsi à un objectif commun entre l’IPD et la CEPI visant à renforcer la sécurité sanitaire dans la région en établissant une capacité de fabrication de vaccins dirigée par l’Afrique. Les partenaires prévoient d’explorer de futures collaborations afin de fabriquer des vaccins financés par la CEPI pour une livraison en Afrique.

Le partenariat entre la CEPI et l’IPD s’appuie sur un protocole d’entente entre la CEPI et l’Union Africaine/CDC Afrique qui vise à améliorer la R&D et la fabrication de vaccins en Afrique, ainsi que sur la participation de CEPI au Partenariat pour la Fabrication de Vaccins en Afrique (PAVM).”