Vaccination obligatoire : en Espagne, 60 000 euros d’amende pour toute personne qui refuse de se faire vacciner

La communauté autonome de Galice en Espagne vient de modifier discrètement sa loi sanitaire. Désormais, toute personne qui refuse de se faire vacciner sans justification risque 60 000 euros d’amende 

La Galice à nouveau sur la sellette. Il y a trois mois, la communauté autonome espagnole de Galice faisait parler d’elle dans les médias lorsqu’elle avait présenté une loi sanitaire visant à infliger une amende de 3.000 euros à toute personne refusant de se faire vacciner lorsque le vaccin anti-Covid sera disponible.

En effet, ladite loi prévoyait une amende allant jusqu’à 3 000 euros pour toute personne refusant de se faire vacciner et établissait trois niveaux d’infraction : niveau léger, niveau grave et niveau très grave. On parle de niveau très grave lorsque le résident de la région bafoue les règles émises par les autorités locales à savoir le non-respect des mesures sanitaires, le refus de porter le masque, l’organisation de soirées privées clandestines, le refus de fournir des informations personnelles aux autorités pour celles et ceux qui seraient atteints de Covid-19 ou le refus de se faire vacciner. En cas de niveau grave, les contrevenants doivent payer une amende qui varie entre 3.000 et 600.000 euros.

Ce fut en novembre dernier. Trois mois plus tard, la Communauté autonome ne recule devant rien. De 3 000 euros, l’amende pour refus de se faire vacciner passe à 60 000 euros. C’est en tout cas l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue du média d’investigation El Espanol qui révèle que le changement du montant de l’amende a été mené secrètement par la majorité de droite (PP) qui gouverne dans cette communauté autonome.

Cette même information a été confirmée par EconomiaDigital.es, média basé aussi en Espagne. En effet, d’après cette source, l’amende de 3 000 euros pour les anti-vaccins vivant dans cette communauté autonome est toujours maintenue. Cependant, le chiffre pourrait arriver à 60 000 euros pour les personnes qui refusent de se vacciner sans aucune justification.

“Le gouvernement central espagnol n’est pas favorable à cette décision”

Selon le média espagnol Heraldo.es, la décision n’est pas du goût du gouvernement central espagnol qui, malgré sa campagne de vaccination massive, considère que la vaccination obligatoire est une violation des droits fondamentaux. Une position partagée par l’opposition galicienne qui estime qu’une mesure aussi radicale ne fait que donner des ailes aux négationnistes.

Il convient de souligner que l’Espagne est l’un des pays d’Europe où les mesures sanitaires sont les plus sévères. En effet, en septembre dernier, la communauté autonome d’Aragon avait annoncé des mesures qui n’étaient pas passées inaperçues en faisant savoir à sa population que les forces de l’ordre étaient autorisés, dans le cadre de la lutte contre le virus, à recevoir les données privées (noms, prénoms, adresses…) des personnes atteintes de Covid-19 ou présentant des signes. Le but était de les exhorter à respecter le confinement.