Variole du singe : menacée par les scientifiques africains, l’OMS accepte de changer le nom de la maladie

D’après plusieurs sources fiables, l’Organisation Mondiale de la Santé envisage sérieusement de rebaptiser la variole du singe pour ne pas stigmatiser les populations africains

L’OMS finit par céder à la pression des scientifiques africains qui, dans une tribune publiée ce 10 juin, ont exigé de l’organisation internationale qu’elle rebaptise la variole du singe afin de ne pas nourrir le racisme et les stigmates dont les Africains souffrent depuis l’irruption des premiers cas.

Ainsi, dans la tribune lue par Lecourrier-du-soir.com, les scientifiques africains, à l’unanimité, ne cachaient pas leur grosse colère. “La perception dominante dans les médias internationaux et dans la littérature scientifique est que la variole du singe (MPXV) est endémique dans certains pays africains. Pourtant, il est connu de tous que toutes les épidémies de variole, avant celle connue en 2022, ont été le résultat de transmission d’animaux vers les Humains”, s’insurgent-ils.

Et de poursuivre : “dans ce contexte d’épidémie de variole du singe, la référence qui consiste à attribuer cette maladie à l’Afrique n’est non seulement pas vraie, mais mais elle est discriminatoire et stigmatisante. La manifestation la plus évidente de cette stigmatisation se trouve dans l’usage de photos dans lesquelles des patients africains souffrant de variole du singe sont utilisées (par les médias occidentaux) pour illustrer leurs articles sur le sujet”.

Dans leur tribune, ils se disaient choqués du raccourci des médias occidentaux qui lient systématiquement variole du singe à l’Afrique. Ainsi, pour mettre fin à cette situation douloureuse et discriminatoire, ils demandent à l’Organisation Mondiale de la Santé de trouver une nomenclature neutre.

Moins d’une semaine après, les scientifiques africains peuvent pousser un ouf de soulagement car l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décidé de satisfaire leur revendication. C’est du moins l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue ce 13 juin de plusieurs sources fiables, dont Newsweek qui cite le média américain Bloomberg.

En effet, d’après cette source, l’OMS envisage sérieusement de rebaptiser le nom de la variole du singe. D’après Newsweek, l’information a été donnée par un porte-parole de l’organisation internationale qui s’est confiée à Bloomberg. Pour rappel, plus de 1 300 personnes, dans le monde, souffrent de la variole du singe.