Violences Policières contre un Gilet Jaune : un policier condamné à payer une amende de 1 500 euros

1 500 euros d’amende. Tel est le montant requis par le Tribunal Correctionnel de Paris à l’encontre d’un policier qui avait blessé un gilet jaune par des tirs de lanceur de balle de défense (LBD). Les faits s’étaient produits au cours d’une manifestation survenu le 2 février 2019.

C’est en tout cas l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue ce 16 décembre de plusieurs sources fiables dont le journal Le Monde. En effet, d’après ce média, “le plaignant, Christophe M., qui n’était ni présent à l’audience ni représenté, avait été blessé au bas du visage et à l’abdomen par deux tirs de LBD ‘à six secondes d’intervalle’ lors d’un rassemblement de ‘gilets jaunes’ place de la République, à Paris”, explique la source.

A en croire Le Monde, ils ont été deux policiers à être poursuivis, mais l’autre a été relaxé sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui. Une information confirmée par France TV Info qui indique : “sur le banc des accusés se trouvaient un de ses collègues, jugé pour les mêmes raisons. Ce dernier a été dispensé de peine. Lors de leur procès en novembre, le parquet avait requis six mois de prison avec sursis à l’encontre des deux policiers.”

Dans la presse, on apprend également une autre information qui risque de provoquer l’immense colère des Gilets Jaunes. Il s’agit de la relaxe d’un CRS qui, lors d’une manifestation survenue à Paris le 22 avril 2019, avait porté un coup de matraque à une Gilet Jaune du nom de Nathalie N, originaire d’Amiens. Le Tribunal Correctionnel de Paris juge que le CRS a fait usage “nécessaire et proportionné” de la force.

Ci-dessous la vidéo qui avait été largement relayée sur les réseaux sociaux.