Violences en Guinée : Amnesty s’attaque à l’armée d’Alpha Condé : “ils ont utilisé des armes de guerre”

0
191

Un article d’Amnesty International enfonce le régime d’Alpha Condé accusant ses forces d’avoir tiré sur des manifestants civils à balles réelles

Quelques heures après la proclamation des résultats donnant Alpha Condé vainqueur de la présidentielle avec 59,49%, les choses se compliquent pour le régime guinéen à la suite d’un article publié ce 25 octobre par l’organisation internationale de défense des droits de l’Homme, Amnesty International.

En effet, dans une publication parue ce dimanche, Amnesty International dit détenir des preuves évidentes que les forces de sécurité loyales au régime de Condé ont bien ouvert le feu sur les manifestants à balles réelles. “Ils ont utilisé des armes de guerre à Conakry et à Labé”, dit Amnesty.

“Les responsables doivent être traités en justice”

L’organisation internationale poursuit : “des témoignages, des images satellites et des vidéos analysés et authentifiés par Amnesty International confirment que les forces de défense et de sécurité guinéennes ont utilisé des armes réelles contre les manifestants ce 18 octobre”.

Dans le rapport, Fabien Offner, directeur du bureau de l’organisation pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale, a été cité appelant à traîner tous les responsables devant la justice. “Si leur culpabilité est prouvée, les responsables doivent être traduits en justice”, a-t-il fait savoir.

Pour lire le document d’Amnesty International, cliquez ici : Amnesty International