Visé par un mandat d’arrêt international, le leader séparatiste catalan, Carles Puigdemont, est arrêté

Le leader indépendantiste catalan, Carles Puigdemont, a été arrêté ce 23 septembre en Italie. Il pourrait être extradé vers l’Espagne en vertu d’un mandat d’arrêt lancé contre lui par la justice espagnole 

Fin de cavale pour le leader indépendantiste catalan, Carles Puigdemont? En tout cas, quatre ans après sa fuite d’Espagne après avoir proclamé l’indépendance de la Catalogne le 27 octobre 2017, l’ancien président de la Catalogne vient d’être appréhendé par la police italienne dans la localité de Sardaigne.

Telle est l’information révélée pour la première fois ce jeudi par le média espagnol, El Espanol. Selon la source, l’ex leader indépendantiste qui s’était réfugié en Belgique pour éviter la prison a été arrêté en Italie alors qu’il se rendait à un événement sur la culture catalane.

Son arrestation est due au fait qu’un mandat d’arrêt international avait été lancé contre lui par la justice espagnole depuis sa fuite. Son extradition pourrait cette fois-ci se réaliser en raison du fait que l’ex président catalan et député européen ne jouit plus de son immunité parlementaire.

Dans la presse espagnole, on nous apprend que l’avocat de Carles Puigdemont, en l’occurrence Gonzalo Boye est déjà sur place pour assister son client qui a été arrêté par la police aux frontières, nous dit-on. L’avocat a d’ailleurs confirmé l’information dans un twitte posté sur son compte officiel.

Mais, à peine annoncée, la nouvelle suscite un vif  émoi dans la classe politique espagnole où le sujet cristallise le débat public depuis bientôt trois ans. Dans le mouvement séparatiste, le leader indépendantiste a obtenu un soutien sans faille de ses ex collaborateurs, dont Quim Torra qui lui a succédé à la tête de la présidence catalane en 2018.

Chez les constitutionnalistes, c’est-à-dire ceux qui sont favorables à l’unité de l’Espagne, la nouvelle est accueillie avec joie. C’est notamment le cas d’Inés Arrimadas, chef de file du parti Ciudadanos. Dans un twitte posté sur son compte officiel, on pouvait lire : “en attendant de connaître les détails, l’arrestation de Carles Puigdemont est une bonne nouvelle pour tous les démocrates. J’espère qu’il sera extradé vers l’Espagne pour répondre de ces actes. Personne ne doit bénéficier d’une impunité ni se placer au-dessus de la loi”, a-t-elle réagi.