Visite de Gantz à Rabat : le Maroc lâche ses voisins arabes et signe des partenariats militaires avec Israël

Benny Gantz, ministre israélien de la Défense, est arrivé au Maroc ce 23  novembre pour signer des accords de partenariats militaires entre les deux pays. Une démarche qui pourrait attiser les tensions dans le monde arabe où l’image de l’Etat d’Israël reste toujours ternie par le conflit israélo-palestinien

Un pied de nez au monde arabe? Allez savoir. En tout cas, depuis sa normalisation avec l’Etat d’Israël annoncée en décembre 2020, le Maroc ne se gêne plus de passer des contrats avec l’Etat hébreux dans des domaines aussi divers que la défense, la finance ou encore le tourisme.

Et l’idylle n’a pas encore pris fin. En effet, ce 23 novembre, plusieurs médias israéliens dont Times Of Israel ont révélé que le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, était attendu à Rabat ce mardi pour formaliser des accords hautement stratégiques avec le royaume chérifien. Le voyage devrait durer deux jours, renseigne le média.

D’après la même source qui souligne que c’est la première visite d’un ministre israélien de la Défense dans ce pays, Benny Gantz devrait rencontrer son homologue, Abdelatif Loudiyi, ministre marocain de la Défense mais aussi Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères.

L’information a été confirmée ce mardi par le média marocain, Morocco World News. En effet, à en croire cette source, les deux pays devront signer des accords liés au développement d’un projet dont la finalité est de permettre au Maroc de fabriquer des drones.

Ce rapprochement entre Rabat et Tel Aviv pourrait bien faire grincer des dents, si ce n’est déjà le cas. En effet, ce mardi le Kuwait Times, média basé au Kuweit, a commenté le voyage de Gantz au Maroc en choisissant un titre qui n’a laissé personne indifférent : “les Sionistes formalisent des partenariats en matière de Défense avec le Maroc”.