Conflit israélo-palestinien : l’organisation juive Btselem accuse Israël d’être un régime d’apartheid

0
547

Un rapport publié ce 12 janvier par l’organisation Btselem accuse ouvertement Israël de pratiquer une politique d’apartheid contre les Palestiniens 

Israël pratique-t-il une politique d’apartheid? Difficile de répondre à cette question, mais ces dernières années, plusieurs experts et défenseurs de la cause palestinienne ont abondé dans ce sens. Cette accusation avait d’ailleurs refait surface il y a deux ans à la suite de la décision de Netanyahou de ne reconnaître comme israéliens que les citoyens juifs d’Israël à travers une loi dite “Etat-nation juif”.

Cette fois-ci, l’accusation vient d’une organisation juive de défense des droits de l’Homme au niveau des Territoires Occupés. En effet, l’organisation dénommée Btselem a publié ce 12 janvier sur son site officiel un rapport au vitriol consulté par notre média Lecourrier-du-soir dans lequel elle accuse ouvertement l’Etat d’Israël de pratiquer une politique d’apartheid.

Dans son rapport, Btselem dénonce la mise en place de deux régimes séparés par une Ligne Verte. Parlant de ces deux régimes, l’organisation ne mâche pas ses mots : “un régime, à l’intérieur des frontières de l’Etat souverain d’Israël, est une démocratie composée d’une population de 9 millions d’habitants, tous Israéliens. L’autre régime, dans les territoires qu’Israël a occupés en 1967 dont le statut final devrait être déterminé dans les futures négociations, est une occupation militaire temporaire imposée à quelques 5 millions de sujets palestiniens”.

“Btselem dénonce le vol des terres palestiniennes par Israël”

Plus loin, Btselen dénonce le traitement inhumain qui est réservé aux palestiniens détenant la nationalité juive et qui, pourtant, ne jouissent pas des mêmes prérogatives que leurs concitoyens. Ainsi, l’organisation regrette que les Palestiniens vivant à Jérusalem Est et détenant le passeport israélien puissent perdre ce document précieux à tout moment sur simple décision du ministère israélien de l’Intérieur.

Dans le rapport, la politique de colonisation n’est pas passée inaperçue. Sur ce point, Btselem accuse ouvertement l’Etat d’Israël de pratiquer une politique de “Judaïsation” en se basant sur l’idée que la terre est uniquement réservée aux Juifs en pratiquant une politique discriminatoire.

“Israël applique des lois discriminatoires”

“A l’intérieur de son territoire souverain, Israël applique des lois discriminatoires. La plus connue est l’Absentee Property Law qui autorise Israël à arracher de larges parcelles de terre à des Palestiniens”, peut-on lire. Btselem ajoute que ces terres ont été utilisées par l’Etat d’Israël pour construire des résidences réservées aux Juifs.

Dans sa conclusion, l’organisation tire à boulets rouges sur l’Etat israélien. “Un régime qui utilise les lois, qui pratique et organise la violence afin de renforcer la suprématie d’un groupe sur un autre est un régime d’apartheid. L’apartheid d’Israël, qui promeut la suprématie des Juifs sur les Palestiniens, n’a pas duré un seul jour ou lors d’un seul discours. C’est un processus qui a graduellement été institutionnalisé à travers des mécanismes introduits dans le temps par des lois et des pratiques afin de promouvoir la suprématie juive”, déplore-t-elle.

Pour lire le rapport dans sa version originale, cliquez ici : Rapport Btselem