Exil en Terre Promise : Israël refuse de reconnaître les Juifs ougandais comme Juifs authentiques

0
394

L’Etat refuse de reconnaître la judaïté des Juifs ougandais

Une décision qui risque de susciter un vif tollé. En effet, en pleine pandémie, au moment où des milliers de Juifs éthiopiens sont autorités à s’exiler en Israël, le gouvernement de Benjamin Netanyahou prend une décision qui inquiète, refusant catégoriquement de reconnaître la judaïté des Juifs ougandais, communément appelés les Abayudas.

En effet, d’après le média israélien Haaretz, l’Agence Juive avait pourtant reconnu ses 2 000 citoyens ougandais comme Juifs en 2016. Cependant, d’après le média, c’est une décision du ministère israélien de l’Intérieur, lequel a le dernier mot sur ce sujet, qui a catégoriquement changé la donne.

“Les Juifs ougandais interdits de fouler le sol israélien”

L’information a également été relayée par un autre média juive, Times Of Israël. Selon cette source, la décision du ministère israélien de l’Intérieur de rejeter la judaïté des Abayudas interdit de fait à ces derniers de pouvoir effectuer l’Aliyah, le retour des Juifs à la Terre Promise.

Cette décision annoncée est un coup dur pour les juifs ougandais qui peinent à trouver une reconnaissance au sein de la communauté juive alors qu’ils n’ont cessé de multiplier les démarches dans ce sens. En effet, d’après un reportage de Jerusalem Post mené en octobre 2020, les Abayudas avait déjà postulé pour devenir membre de l’Organisation Mondiale du Sionisme.

Cette interdiction de reconnaître les Juifs ougandais intervient au moment où Israël annonce l’arrivée de 162 juifs venus d’Ethiopie. Ces derniers, appelés Felashas, sont reconnus par l’Etat d’Israël qui, ces dernières années, les a fait entrer en masse dans ce pays où ils bénéficient de beaucoup d’opportunités de travail même s’ils font aussi face à un racisme rampant d’une partie des Israéliens.