4 passeports diplomatiques, 20 voyages à l’étranger : voici les faits troublants de l’Affaire Benalla

0
398

Jean-Pierre Sueur, co-rapporteur du Sénat dans l’enquête sur l’Affaire Benalla, a été l’invité de France TV. Dans son entretien, il a souligné des contradictions troublantes

En pleine crise des Gilets Jaunes, l’affaire Benalla refait surface. En effet, une semaine après la révélation de Mediapart que l’ex garde du corps de Macron s’était rendu au Tchad muni d’un passeport diplomatique, des questions restent toujours en suspense. L’affaire est d’autant plus grave que la presse vient de révéler que l’ex collaborateur de Macron détenait 4 passeports.

Ce jeudi, interrogé par France TV, Jean-Pierre Sueur, co-rapporteur de la commission d’enquête du Sénat, s’est prononcé sur cette affaire. Le co-rapporteur souligne des contradictions. « Nous nous sommes rendus compte qu’il y avait vraiment encore beaucoup de contradictions, de non-dits, de silence dans cette affaire », révèle-t-il.

« Il y a des faits troublants »

Et d’ajouter : « c’est pourquoi nous avons bien fait, je crois, au Sénat, d’être vigilants, d’être obstinés de vouloir connaître la vérité, les dysfonctionnements. Nous ne sommes pas là pour condamner, pour juger, il y a une justice, pour arriver à un rapport qui soit le plus complet possible parce que le Parlement a un rôle à jouer de contrôle de l’Exécutif ».

Le co-rapporteur du Sénat évoque des faits troublants. « Il y aussi des faits troublants. Comment se peut-il que ce monsieur obtienne quatre passeports au moins. C’est un vrai collectionneur. Le passeport diplomatique qu’il a renouvelé, figurez-vous, qu’il a été renouvelé non pas en passant par le service du protocole de l’Elysée, mais par une demande directe au ministère des Affaires étrangères. »

« C’est ahurissant »

Il poursuit en détails. « Après le ministère des Affaires étrangères a saisi le service du protocole de l’Elysée qui n’a pas donné suite. Donc, voilà quelqu’un qui reçoit un passeport diplomatique renouvelé au moment même où il est déchargé de toute fonction dans l’organisation des voyages à l’étranger du président de la République. 1ère bizarrerie », dénonce Jean-Pierre Sueur.

« 2ème bizarre : il demande un passeport de service grâce à un document falsifié. Mais, lui faut-il quatre passeports ? », se demande-t-il. Jean-Pierre Sueur dit ne pas toujours comprendre que Benalla se soit rendu à l’étranger où il a été reçu par des présidents sans que l’Elysée ne soit au courant. « C’est ahurissant », lance-t-il.