Affaire Benalla : la Commission des Lois refuse toute nouvelle commission d’enquête

0
246

La commission des Lois de l’Assemblée Nationale refuse catégoriquement la réouverture d’une enquête dans l’affaire Benalla

L’Assemblée Nationale rejette toute nouvelle commission sur l’affaire Benalla. C’est du moins l’avis de Yaël Braun-Pivet, députée LREM et présidente de la Commission des Lois à l’Assemblée qui l’a fait savoir dans un communiqué. Justifiant sa décision, la présidente de la commission des lois a expliqué que les dernières révélations sur l’affaire Benalla « ne relèvent pas du périmètre fixé en juillet ».

Répondant au groupe socialiste qui avait demandé la réouverture des travaux de la commission d’enquête, elle dira : « aujourd’hui, on me demande de rouvrir les travaux de la commission d’enquête. C’est tout simplement impossible juridiquement et le groupe socialiste le sait très bien ».

« Une volonté d’instrumentaliser l’affaire Benalla »

Pour la présidente de la commission des Lois, l’opposition est dans une logique d’instrumentalisation. « Je rappelle au groupe socialiste et apparentés que cette demande rapide, pour ne pas dire précipitée, formulée le 31 décembre pour une réunion le 2 janvier, dénote une nouvelle fois de la volonté de l’opposition d’instrumentaliser à tout prix les dérives personnelles de Monsieur Benalla à des fins politiques », dénonce Yaël Braun-Pivet.

Et d’ajouter : « les travaux de la commission étant ainsi clos et les dernières révélations relatives aux agissements de Monsieur Benalla ne relevant pas du périmètre précis fixé en juillet ». Une décision qui offusque l’opposition, notamment les députés du PS et de la France Insoumise. Ces derniers exigent la convocation « en urgence » (dès ce mercredi) d’une commission d’enquête « au nom de la vérité, au nom d’une démocratie rénovée, au nom de la séparation des pouvoirs ».