Industrie minière en Afrique : la multinationale française Eramet apporte l’Intelligence Artificielle au Sénégal

0
363

La multinationale française, Eramet, s’apprête à débarquer au Sénégal où elle compte utiliser son expertise en Intelligence Artificielle (IA) pour révolutionner l’activité minière

Recourir à l’Intelligence Artificielle pour une meilleure optimisation de la productivité. Tel est l’objectif de la multinationale française, Eramet, qui souhaite partager son savoir-faire dans ce domaine avec des pays africains tels que le Sénégal et le Gabon, deux pays partenaires de la France.

C’est du moins ce que notre rédaction a appris du média MiningMagazine.com qui a révélé ce 4 décembre qu’Eramet, entreprise minière et métallurgique française, a décidé de relancer la productivité dans le domaine minier grâce au recours à de nouvelles opportunités technologiques telles que l’Intelligence Artificielle.

“Rendre l’activité plus souple pour les employés”

Le magazine met en exergue les prouesses réalisées jusqu’ici par la multinationale française grâce à l’IA. Ainsi, d’après la source, la filiale suédoise d’Eramet connue sous le nom d’Erasteel a recours à l’Intelligence Artificielle afin d’optimiser la durée nécessaire pour fabriquer des aciers ultra-performants pour ses clients.

Et ce n’est pas tout. Au Gabon, la filiale d’Eramet qui évolue dans le domaine de la construction de chemin de fer a aussi recours à cette même opportunité technologique afin d’optimiser l’entretien des chantiers. Fort de ce succès, Eramet a désormais les yeux rivés sur le Sénégal où des activités sont déjà entreprises afin d’améliorer, à l’aide de l’Intelligence Artificielle, l’activité minière. L’objectif, selon MiningMagazine, est de rendre cette activité plus souple.