Annexion de la Cisjordanie : « toutes les colonies appartiennent à Israël », dit Netanyahou

0
235
Prime Minister Benjamin Netanyahu

Dans une interview accordée à Channel 12 ce samedi 06 avril, Benjamin Netanyahou, premier ministre israélien qui joue gros dans les élections générales de ce 9 avril, n’y est pas allé de main morte. Il a promis d’annexer toutes les colonies israéliennes

Benjamin Netanyahou va-t-il trop loin ? Après avoir obtenu la reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale d’Israël et la reconnaissance du Golan de la part de l’administration américaine, le premier ministre israélien, adoubé par les Etats-Unis, ne cache plus son projet. Il promet désormais d’annexer la Cisjordanie en cas de victoire.

Dans une interview accordée à Channel 12 ce samedi, le premier ministre israélien s’est prononcé sur la question de la colonisation juive. A la question de savoir pourquoi il ne l’a pas élargie, il répond : « qui vous dit qu’on ne le fera pas ? Nous y travaillons. Le prochain mandat sera décisif pour garantir notre sécurité et notre contrôle sur la Judée-Samarie ».

Et d’ajouter : « je vais rétablir la souveraineté d’Israël, mais je ferai pas de différence entre les colonies en bloc et colonies séparées. De mon point de vue, toutes ces colonies sont israéliennes. En tant que gouvernement israélien, nous y avons une responsabilité. Je ne déplace aucune colonie, je ne les transférerai pas à la souveraineté des Palestiniens. Je m’en fiche d’eux ».

« Une violation flagrante du droit international »

Les déclarations de Netanyahou ont immédiatement suscité une vague de réactions en Palestine. Dans un communiqué publié ce dimanche, Saeb Erekat, ex négociateur palestinien, dénonce la complicité de la communauté internationale et le soutien que l’administration Trump apporte au gouvernement de Netanyahou.

La déclaration de Netanyahou a aussi agacé l’ONG J Street qui qualifie cette mesure de « désastreuse ». « Si cela arrive, même une annexion partielle serait un coup désastreux à la sécurité et à la démocratie d’Israël et une violation flagrante du droit international », a fait savoir Jeremy Ben-Ami, président de l’ONG. Il convient de rappeler que 400 000 juifs vivent en Cisjordanie. Plus de 200 000 vivent à l’Est de Jérusalem annexé par Israël lors de la guerre de 1967.