Antisémite, violent envers ses frères : le système veut la mort médiatique de Yann Moix

0
149

Le système veut la mort médiatique de Yann Moix et cette mort médiatique arrivera inéluctablement. L’écrivain français, ex chroniqueur dans l’émission  « On n’est pas couché » de Laurent Ruquier, est depuis plusieurs jours la cible d’attaques particulièrement virulentes. Les attaques ne viennent pas seulement des ennemis, mais aussi de sa propre famille.

Il y a quatre jours, le nom de Yann Moix avait fait le tour des réseaux sociaux. En effet, dans une lettre intitulée : « Mon frère, ce bourreau », le frère du journaliste, Alexandre, s’en prenait sévèrement à lui le traitant de tous les noms, allant même jusqu’à révéler que Yann cherchait à mettre fin à sa vie.

Alexandre estime que son frère a deux obsessions : « obtenir le Goncourt et m’annihiler. Me nier, m’éliminer, me rayer de la carte. Par tous les moyens. Physiquement ou moralement ». Yann Moix n’avait pas hésité à répondre. Parlant d’Alexandre, il dira ceci dans les colonnes du Parisien : « il a tout raté ».

Ce qui est intéressant à faire remarquer dans cette affaire est que pendant plus de quatre jours, depuis la publication de la lettre d’Alexandre Moax, les médias n’ont cessé de relayer toute information nuisible concernant le journaliste écrivain. Comme par hasard, depuis quatre jours, la lettre d’Alexandre Moax suscite un intérêt particulier des médias de masse.

Je pensais que c’était une affaire de famille qui ne concerne que deux frères ayant eu un passé extrêmement douloureux et qui ne regarde pas les médias. Mais, apparemment non. L’affaire est plus sérieuse qu’on ne le pense et je me demande si on ne cherche pas détruire Yann Moix.

Comment expliquer cet intérêt particulier des médias au sort d’Alexandre ? Comment se fait qu’Alexandre attend ce moment précis pour traîner Yann dans la boue ? Alexandre a-t-il été payé pour briser la carrière de son frère ? Je pose ces questions, car depuis la publication de cette lettre, Yann Moix est devenu la cible de toutes les attaques. Et le plus triste dans cette histoire est qu’on a refusé de lui accorder le bénéfice du doute, ce qui aurait dû être le cas dans une société normale.

Ce mercredi, une autre information est tombée. Celle-ci risque de briser sérieusement la carrière du journaliste. En effet, Yann Moix est accusé d’antisémitisme et aurait, selon ses accusateurs, préfacé le livre d’un négationniste. Comme par hasard, la presse, tout d’un coup, se fait écho des textes et dessins antisémites produits par Yann Moix quand il avait 21 ans, alors qu’il en a 51 ans aujourd’hui. Pour l’éliminer, on a dû ressortir des casseroles de lui datant d’il y a plus de 20 ans. Ces méthodes sont vraiment abjectes.

Vérité ou mensonge ? La logique voudrait qu’on lui donne au moins la parole pour assurer sa propre défense. Qu’on le veuille ou pas, cette affaire sent très mauvais. Il y a un certain relent de revanche non pas de la part d’Alexandre, mais de la part de manipulateurs tapis dans l’ombre qui se sont servis d’un frère trop naïf pour atteindre leur cible.

La destruction de Yann Moix est en cours mais personne ne pourra s’y opposer.