Assassinat de Khashoggi : des employés du consulat saoudien ont été interdits de venir au travail

0
241

Le jour où Jamal Khashoggi a été tué, des employés du consulat saoudien d’Istanbul avaient reçu l’ordre de ne pas se rendre au travail, d’après CNN qui cite les témoins 

Le procès sur la mort de Jamal Khashoggi s’est ouvert ce vendredi 3 juillet en Turquie et déjà quelques révélations fracassantes ont été faites par les personnes entendues par la justice. A en croire les témoignages, tout laisse à croire que le royaume saoudien avait réellement prémédité l’assassinat d’un journaliste devenu trop gênant pour le pouvoir.

En effet, les responsables du staff technique du consulat saoudien d’Istanbul se sont confiés au juge à qui ils ont fait savoir que le 2 octobre, jour où Khashoggi a été tué dans le consulat, une femme de ménage, deux chauffeurs et un technicien avaient reçu l’ordre de ne pas venir au travail.

“Il y avait une atmosphère de panique”

Le technicien du consulat, Zekir Demir, a quant à lui indiqué au juge qu’on lui avait fait savoir qu’il y aurait des travaux de rénovations avant qu’on lui demande finalement de venir travailler à 14 heures. “Il y avait cinq ou six personnes. Ils m’ont empêché d’entrer dans trois entrées différentes. Il y avait une atmosphère de panique”, a-t-il raconté.

Le chauffeur de Mohamed Al-Otaibi, consul général d’Arabie Saoudite, a reçu l’ordre de conduire le consul et sa famille à l’aéroport le 8 octobre. Le chauffeur ajoute que le diplomate lui avait fait savoir qu’il allait revenir en Turquie.

“Des produits découverts chez le consul”

Il convient de rappeler que le consul Al-Otaibi a été pointé du doigt dès le début de l’enquête. En effet, en novembre 2018, un mois après la mort de Khashoggi, Al-Jazeera avait révélé la découverte de produits chimiques ainsi que des traces d’acide à son domicile.

Al-Jazeera rapportait à l’époque que ces produits chimiques ont été retrouvés dans un puits qui se trouve à l’intérieur du domicile du consul saoudien en Turquie. Toujours d’après une source qui s’était confiée à Al-Jazeera, le corps de Jamal Khashoggi a été découpé et détruit dans de l’acide. Tout s’était déroulé dans une chambre du domicile du consul.