Assassinat de Soleimani : « les Américains vont rentrer chez eux dans des cercueils », dit Nasrallah

0
309
Hassan Nasrallah, chef de file du Hezbollah libanais

Les dirigeants musulmans pro-Iraniens au Moyen-Orient haussent le ton après la mort de Qassen Soleimani, général iranien et numéro 2 du régime, éliminé par les Etats-Unis ce vendredi à Bagdad en Irak

Une décision qui plonge le Moyen-Orient dans le chaos le plus absolu. En effet, plus de deux jours après l’assassinat de Qassen Soleimani par les américains, les réactions vont bon train. Si Trump prévient de recourir à des sanctions contre l’Iran en cas de représailles, au Moyen-Orient, les partisans de l’Iran ne décolèrent pas. Ils sont sur le pied de guerre.

Depuis le Liban, le Hezbollah, principal soutien de l’Iran au Moyen-Orient, ne mâche pas ses mots. Les Américains, selon Hassan Nasrallah, chef de file du mouvement, vont rentrer chez eux dans des cercueils. « Lorsque les cercueils des soldats américains commenceront à retourner aux Etats-Unis, Trump et son administration se rendront compte qu’ils ont perdu la région et qu’ils perdront les élections », a-t-il déclaré.

« La résistance palestinienne se poursuivra »

Du côté du Hamas, la réaction reste la même. Ismaël Hanniyeh, responsable du Bureau Politique du mouvement, a prévenu les Etats-Unis que « la résistance palestinienne se poursuivra et ne sera pas affaiblie ». « Nous annonçons que ce cruel crime commis par les Américains signifie l’esprit criminel qui a mené aux crimes dans la Terre Palestine », a lancé Hanniyeh.

Depuis l’assassinat de Qassen Soleimani, la région est en ébullition. Les Américains promettent de réprimer dans le sang toute réaction de l’Iran pendant que la République Islamique et ses alliés se préparent à une réponse dont les conséquences seront désastreuses pour le Moyen-Orient et pourraient éventuellement déboucher sur une guerre mondiale.