Assassinat de Soleimani : voici comment le général iranien a été tué par la CIA avec l’aide d’Israël

0
129

Le média américain NBC News a confirmé que le général iranien, Qassen Soleimani, a été assassiné grâce à l’aide des services de renseignement irakiens

(En exclusivité)

Moins d’une semaine après la mort du général iranien Qassen Soleimani, les révélations se multiplient. Si Israël continue de nier toute implication dans un assassinat qui, depuis quelques jours, a plongé le Moyen-Orient dans un climat extrêmement tendu, toutes les pistes mènent pourtant vers Tel Aviv.

En effet, ce dimanche, plusieurs médias israéliens ont relayé une information de NBC News qui a révélé que les services de renseignement israéliens ont permis aux américains de localiser le général iranien qui a été tué dans une frappe américaine à Bagdad, dans la capitale irakienne.

« L’arrivée de Soleimani à l’aéroport  a été confirmée par les agents israéliens »

D’après le média israélien Israel National News, le CIA savait exactement à quelle heure l’avion qui transportait Soleimani devait décoller à destination de l’Irak. Le même média israélien affirme que les services de renseignement israéliens ont confirmé cette information aux américains le soir de l’assassinat du général.

Toujours selon la même source, le seul dirigeant du monde qui était informé de ce qui allait se passer était Benjamin Netanyahou, actuel premier ministre israélien qui s’est entretenu avec Mike Pompeo, secrétaire d’Etat américain, quelques heures avant l’attaque. Et ce n’est pas tout. De source proche, le jour où les Etats-Unis ont assassiné Soleimani, l’armée américaine avait mené une opération secrète contre une base militaire iranienne au Yémen.

« Les autorités américaines regardaient l’opération en direct »

Lecourrier-du-soir.com a jeté un coup d’œil sur cette révélation explosive faite par la chaîne NBC News concernant la mort de Soleimani. En effet, d’après le média américain, la CIA a été informée du départ de Soleimani vers Bagdad par des tuyaux. Lorsque l’Airbus A320 qui transportait le général iranien a atterri à l’aéroport de Bagdad, des espions américains présents sur place confirment que Soleimani est bien à bord de l’appareil. A partir de là, les Etats-Unis préparent le lancement de trois drones, armé chacun d’un missile Hellfire.

D’après la NBC, les autorités américaines n’ont rien raté. Elles ont regardé le déroulement de l’opération à travers des écrans géants depuis les Etats-Unis. Et le directeur de la CIA, Gina Haspel, a tout regardé depuis son bureau dans l’Etat de Virginie. A son arrivée à l’aéroport de Bagdad, Soleimani rencontre le chef de Forces Kurdes iraniennes à qui il a serré la main en sortant de l’avion.

« 4 missiles ont été déclenchés »

Les deux hommes qui ne savaient pas que leurs vies devaient s’arrêter au bout de quelques minutes sont par la suite entrés dans une berline. Le reste de la délégation qui les suivait a embarqué à bord d’un minivan. Au moment où les voitures transportant les deux hommes ont commencé à quitter l’aéroport, les drones les ont suivis.

D’après la NBC, tout a commencé lorsque le commandement central des Etats-Unis qui opère depuis le Qatar, d’où l’opération a été menée, a confirmé que dans la berline se trouvaient Soleimani et le chef kurde. Immédiatement après la confirmation, 4 missiles ont été lancés. La berline a été atteinte. Il n’y a eu aucun survivant. Soleimani est mort sur le coup.