Avec une dette fédérale de 27 000 milliards de dollars, la fin de la domination américaine est proche

0
165

La dette fédérale américaine vient d’atteindre les 27 000 milliards de dollars et pourrait précipiter la fin de l’hégémonie américaine dans le monde

La dette américaine atteint des records et pourrait, si rien n’est fait, mettre fin à l’hégémonie américaine, très fortement remise en cause sur tous les plans ces dix dernières années. En effet, en pleine crise sanitaire, la dette fédérale américaine a atteint un record : plus de 27 000 milliards de dollars.

C’est en tout cas ce que nous a appris le média américain CNS News qui cite un document du Ministère américain des Finances. D’après la même source, la dette fédérale américaine a connu une hausse d’1 000 milliards de dollars en seulement 35 jours. De quoi susciter la grosse inquiétude des économistes qui craignent désormais que cette dette colossale n’annonce la fin de l’économie américaine.

Pour certains, la hausse colossale de la dette a été provoquée par la pandémie durant laquelle le gouvernement fédéral a dû emprunter de l’argent pour faire face à la crise sanitaire. Mais, le détail qu’il ne faut surtout pas perdre de vue est que la dette était déjà là avant l’arrivée du Covid-19.

“L’Amérique doit des milliards à la Chine et au Japon”

La conséquence de cette énorme dette fédérale fera que dans les années qui viennent le gouvernement américain ne pourra même plus investir dans les infrastructures, dans le système éducatif ou dans la défense. Et le gros danger est que les impôts seront augmentés.

Il faut souligner que le gouvernement fédéral américain doit des milliards de dollars à des créanciers étrangers. Parmi eux, figurent la Chine à qui il doit 1,1 mille milliards de dollars, le Japon à qui il doit 1,3 mille milliards de dollars, le Royaume-Uni à qui il doit 425 milliards de dollars ou encore l’Irlande à qui il doit 331 milliards de dollars et la liste n’est pas exhaustive.