Cameroun : 16 milliards de FCFA pour réhabiliter une centrale hydroélectrique

0
563
La société Energy of Cameroon (ENEO) concessionnaire du service public d’électricité au contrôlée par le fonds d’investissement britannique Actis, a démarré le programme triennal des travaux de réhabilitation de la centrale de Song Loulou (Littoral) d’une puissance de 388 Mégawatts (MW) a-t-on appris vendredi auprès de cette entreprise. Selon la note de présentation dont APA s’est procuré une copie, il est précisé que « le programme triennal est avant tout destiné à la sécurisation de l’ouvrage de Songloulou, compte tenu des dégradations constatées sur son génie civil, il était urgent d’intervenir pour éliminer le risque d’écroulement de l’ouvrage ». D’après la direction technique, « certes, il y a au passage des impacts sur le plan opérationnel, notamment pour ce qui est des manœuvres sur les vannes et batardeaux, mais il faut dire que sur le plan de la qualité de service, son impact sera peu visible ». Dans le cadre de l’avenant n°2 du contrat de concession signé en août 2015, ENEO s’est engagé à sécuriser l’aménagement hydroélectrique de Song Loulou pour un coût de 11 milliards de francs CFA. En outre, l’entreprise réalise des travaux additionnels pour un montant de 4,7 milliards de francs CFA, afin de fiabiliser l’exploitation de cet ouvrage.