Célébration du 8 Mai et tentative de réécrire l’Histoire : « la Russie ne regrette rien », dit Poutine

0
348

En marge de la célébration du 75ème anniversaire de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie, Vladimir Poutine met en garde ceux qui tenteraient de réécrire l’Histoire pour jeter la responsabilité sur le dos des Russes

A l’occasion de la 75ème commémoration de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie, Vladimir Poutine, président de la Russie, dénonce une tentative de la part de certains pays de réécrire l’Histoire et de présenter les Russes comme les méchants. En effet, dans une interview accordée à la chaîne Rossiya 1 TV et relayée par l’agence de presse russe, Tass, le président russe prévient des risques de résurgence du nazisme.

« Je crois que le risque que le nazisme resurgisse existe, mais cela n’a rien à voir avec les tentatives de déformer ou de réécrire l’Histoire. En général, cela n’a rien à avoir avec l’Histoire d’ailleurs. Ce à quoi il a avoir, c’est le présent », déclare-t-il accusant certains leaders politiques d’utiliser ce sujet comme moyen de gagner des voix.

« Nous n’avons aucun sentiment de culpabilité »

« La réécriture de l’Histoire est causée par le fait que des conflits de politique intérieure sont en cours dans certains pays. Ceux qui s’y adonnent cherchent des électeurs », déplore le président russe. Dans l’interview, l’homme fort de Moscou a aussi dénoncé les tentatives de certains de culpabiliser l’Union Soviétique en l’accusant d’avoir déclenché la Seconde Guerre Mondiale.

« La volonté de jeter la responsabilité sur quelqu’un, de mettre l’Union Soviétique et l’Allemagne nazie dans le même avion est certainement projeté aujourd’hui et même demain afin d’obliger la Russie à présenter ses excuses. L’idée est de nous placer dans le rang de ceux qui devraient nourrir en eux un sentiment de culpabilité », dit-il.

Et d’ajouter : « nous n’avons aucun sentiment de culpabilité et nous ne pouvons pas en avoir. L’Union Soviétique a apporté 27 millions de vie sur l’autel de la victoire. Pour cette raison, il ne peut y avoir aucun pardon pour ceux qui ont essayé de réécrire l’Histoire ».