Changement de régime en Palestine : les USA s’apprêtent à couper la tête à Abbas et le remplacer par Salam Fayyad

Fin de règne pour Mahmoud Abbas, actuel président de l’Autorité palestinienne. Au bout de 15 ans à la tête de la Palestine, le compagnon de route de feu Yasser Arafat semble ne plus faire l’unanimité. En tout cas, en Palestine, de plus en plus de voix se lèvent pour son départ.

Ainsi, ces derniers jours, plusieurs manifestations organisées dans des villes palestiniennes ont réuni plusieurs centaines de citoyens arabes qui n’en peuvent plus du laxisme d’un chef d’Etat arrivé au pouvoir en 2005. Dans une manifestation tenue à Ramallah, les messages se lisaient clairement sur les pancartes : “Abbas, va-t-en!”.

Mais, qui pour lui succéder? Telle est la grande question qui se pose au moment où les relations entre Palestiniens et Israéliens se sont fortement détériorées à la suite des récentes violences qui ont eu lieu en avril dernier. Si le peuple palestinien ne détient pas la réponse à cette question cruciale, en Occident, le successeur semble être trouvé.

C’est en tout cas ce que Lecourrier-du-soir.com a appris du média israélien Jerusalem Post. En effet, d’après cette source, les Etats-Unis misent gros sur Salam Fayyad, ex premier ministre palestinien D’après la source, Fayyad a été rapproché par le gouvernement américain qui lui a demandé de prendre langue avec le Hamas et les factions palestiniennes afin de voir s’ils accepteraient son éventuelle nomination à la tête de l’Autorité palestinienne.

“Des relations de plus en plus tendues entre Autorité palestinien et le peuple”

Selon la même source, les Etats-Unis et les Européens se sont rendus compte que le règne de Mahmoud Abbas touche à sa fin et que sa cote de popularité a pris un sacré coup à cause de sa politique répressive envers les opposants du pays. En tout cas, dans la Bande de Gaza, les autorités s’attendent à ce que Fayyad prenne le relai, ce qui est bien possible en raison de son expérience politique ainsi que ses liens très étroits avec les Etats-Unis.

Il convient de faire remarquer que les relations entre Autorité palestinienne et peuple palestinien se sont tendues ces derniers jours à la suite du décès en prison du militant anti-corruption, Nizar Banat. L’incident a provoqué une onde de choc dans le pays avant de faire naître des vagues de protestation d’une rare violence. Il a fallu l’intervention secrète des Etats-Unis pour éviter l’effondrement du pouvoir palestinien.