Colombie : le président Ivan Duque a été visé par une tentative d’assassinat

0
327

La Colombie a ouvert une enquête après l’arrestation de trois Vénézuéliens accusés de tenter d’assassiner Ivan Duque, le président colombien

Une tentative d’assassinat politique mobilise les agents de renseignement colombiens. En effet, les agents de renseignement sont chargés de mener une investigation après l’arrestation de trois ressortissants vénézuéliens accusés d’ourdir un complot pour tuer le président du pays, Ivan Duque.

D’après le média colombien, El Heraldo, deux des Vénézuéliens arrêtés détenaient un matériel de guerre et un armement longue portée. Un troisième Vénézuélien arrêté détenait, quant à lui, une grenade lacrymogène et une mitrailleuse. Les arrestations ont eu lieu le 21 et le 25 décembre.

« Les assassins seraient liés à Maduro »

Dans la presse colombienne, l’identité de deux des présumés assassins a été dévoilée. Il s’agit en effet de José Vicente Gomez et Pedro José Acosta. Dans la presse colombienne, on établit déjà un lien entre les présumés assassins et le régime de Nicolas Maduro, actuel président du Venezuela.

« Les personnes arrêtées auraient un lien avec le gouvernement de Nicolas Maduro et des groupes armés organisés en Colombie », rapportent les services de renseignement cités par le média colombien, LaFM. La stratégie des assassins, afin de mener à bout leur projet, a également été dévoilée.

« Le Venezuela souhaite participer à l’enquête »

En effet, d’après des informations fournies par El Heraldo, l’assassinat du président colombien, tel que planifié par les assassins présumés, devait se dérouler lors d’un événement ouvert au public et dans lequel participerait Ivan Duque, l’actuel président colombien.

La nouvelle n’a pas laissé indifférent le Venezuela dont les relations avec la Colombie n’est plus au beau fixe depuis quelques années. Le gouvernement vénézuélien s’est dit prêt à collaborer avec la Colombie dans le cadre des enquêtes. C’est en tout cas ce qui a été annoncé par Jorge Arreaza, ministre vénézuélien des Affaires étrangères dans un communiqué publié ce samedi.