Rapport choc : l’ONG Human Rights Watch accuse Israël de “crime d’apartheid” contre les Palestiniens

0
107

Dans un rapport rendu public ce 27 avril et relayé par plusieurs médias, l’organisation internationale Human Rights Watch (HRW) accuse l’Etat d’Israël de “crime d’apartheid” contre les Palestiniens

L’Organisation internationale Human Rights Watch tire à boulets rouges sur l’Etat d’Israël dans un rapport au vitriol qui risque de susciter un vif courroux de Tel Aviv dans les jours qui viennent. En tout cas, c’est ce qui ressort d’un rapport intégralement lu par Lecourrier-du-soir et rendu public ce 27 avril 2021.

En effet, dans le document en question, l’organisation de défense des droits de l’homme ne mâche pas ses mots. Elle accuse ouvertement l’Etat d’Israël de “crime d’apartheid”. “Le droit international criminel a développé deux crimes contre l’humanité pour les situations de discrimination systémique et de répression : apartheid et persécution”, note le rapport justifiant ses accusations contre l’Etat hébreux.

Dans le document original consulté par notre rédaction, Human Rights Watch accuse ouvertement l’Etat d’Israël d’avoir mis en place des politiques discriminatoires envers les Palestiniens. Après avoir vertement condamné la loi Etat-nation juif votée en 2018 par le parlement israélien et qui ne reconnaît que les Juifs comme citoyens d’Israël, Human Rights Watch dénonce la politique démographique israélienne dont le but est de limiter le nombre de Palestiniens sur ce territoire.

“Israël pratique la discrimination contre les Palestiniens”

“Pour mettre en place l’objectif de domination, le gouvernement israélien institutionnellement pratique la discrimination contre les Palestiniens. L’intensité de cette discrimination varie selon les différentes règles établies par le gouvernement israélien en Israël d’une part et d’autre part, (les règles établies) dans d’autres parties du Territoire Palestinien Occupé où les formes les plus sévères de cette discrimination prennent forme”, observe HRW.

Dans le rapport, l’organisation internationale touche un point névralgique qu’est l’agrandissement de l’Etat d’Israël par la colonisation de terres appartenant aux populations palestiniennes. “La politique israélienne a cherché à organiser et maximiser le nombre de Juifs et de terre en Israël (…). En restreignant les permis de résidence aux Palestiniens, la politique d’Israël consiste à minimiser le nombre de Palestiniens et de terre leur appartenant”, déplore l’organisation internationale.

Et chiffres à l’appui, HRW estime que 6,8 millions de Palestiniens vivant en Israël sont interdits de s’installer dans des petites villes juives et une grande partie de ces 6,8 millions sont concentrés sur 3% de cette terre. Ainsi, d’après l’ONG, les détenteurs de permis de résidence de la Cisjordanie ne sont pas autorisés à construire, ni à s’installer dans des colonies juives. Et les détenteurs d’un permis de séjour de Gaza sont interdits de quitter ce lieu.

Pour lire le rapport dans sa version originale, cliquez ici : Human Rights Watch